Record historique pour l’actionnariat salarié dans le SBF120 en 2021.

En 2021, 42 opérations collectives ont été menées par 37 entreprises du SBF120, un record historique.

L’actionnariat salarié progresse malgré la crise du COVID-19

L’année 2021 a été une excellente année pour l’actionnariat salarié dans le SBF120, l’indice regroupant les 120 premières capitalisations boursières françaises. En effet, un record historique de 42 opérations collectives menées par 37 entreprises du SBF120 a été atteint. 3 entreprises ont réalisé leur toute première opération cette année. Du jamais vu.

L’actionnariat salarié, pilier de la politique RSE des entreprises

« L’actionnariat salarié s’impose comme un pilier de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et entre désormais dans les critères d’analyses ESG. Cette nouvelle donne incite les entreprises à proposer plus d’opérations d’actionnariat salarié, pour partager les fruits de la croissance. », souligne Mirela Stoeva, Directrice des études au sein du Cube,  Eres

Plus d’avantages pour les salariés qui suscitent leur adhésion

Près de 65% des opérations collectives réalisées en 2021 ont été abondées, et le taux de décote moyen est passé de 20% en 2020 à 21,6% en 2021.

« Les premiers effets de la loi Pacte commencent à être visibles avec une hausse du taux de décote pratiqué. 13 entreprises sur les 37 ayant réalisé une opération en 2021 ont même proposé un taux de décote de 30%, le nouveau plafond instauré en 2019. », poursuit Marie-Noelle Auclair, Directrice du « Cube : Expertise & Solutions », chez Eres.

Des montants souscrits en hausse qui confirment l’attractivité des plans

Le montant total souscrit a augmenté de 50% sur l’année, passant de 2,5 milliards d’euros en 2020 à 3,7 milliards d’euros en 2021, un record historique.

Le montant moyen par salarié souscripteur, lui, a augmenté de plus de 1 000 € de 2020 à 2021, passant de 4 540 € à 5 600 €.

« La baisse du forfait social sur l’abondement destiné à acheter des actions de l’entreprise a largement profité aux salariés et permis aux entreprises de renforcer l’attractivité des plans d’actionnariat salarié proposés. En 2021, les entreprises du SBF120 ont proposé des enveloppes d’actions plus larges à moindre coût, assorties de conditions de souscription plus avantageuses pour leurs employés. Attention toutefois car ces allégements de charges devraient prendre fin en 2022. », précise Marie-Noëlle Auclair.

Le mot de la fin

L’actionnariat salarié a connu un fort succès dans le SBF120 en 2021 avec un nombre de plans historiquement élevé. Le même essor est observé dans les entreprises non cotées. Le taux d’équipement des PME en actionnariat salarié a doublé entre 2015 et 2021.

Méthodologie de l’étude

  • Notre étude est basée sur des données publiques (documents de référence, documents d’enregistrement universel, communiqués de presse) et des informations issues de la FEAS (Fédération Européenne de l’Actionnariat Salarié).
  • Certaines entreprises ne publient aucune information sur les opérations d’actionnariat salarié et ne sont donc pas présentes dans l’étude.
  • L’étude analyse l’actionnariat salarié des entreprises du SBF120 de 2006 à 2021. L’historique est mis à jour rétroactivement en fonction de l’évolution de l’indice SBF120 à la date du 31/12/2021.
  • L’analyse ne porte que sur les opérations d’actionnariat salarié « collectives » (proposées à l’ensemble des salariés, au moins en France) et pas sur les opérations ciblées.
  • L’édition 2022 analyse les augmentations de capital ou cessions d’actions réservées aux salariés.

FAQ

Qu’est-ce que le SBF120 ?

Le SBF120 (Sociétés de Bourse Françaises) est un indice boursier qui retrace l’évolution des 120 premières capitalisations boursières en France. Son cours est déterminé à partir de la cotation des 40 actions du CAC40 et des 80 actions du NEXT80.

Quels incitatifs peuvent motiver les entreprises à proposer plus d’opérations d’actionnariat salarié ?

L’actionnariat salarié s’impose comme un pilier de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et entre désormais dans les critères d’analyses ESG. Cette nouvelle incite les entreprises à proposer plus d’opérations d’actionnariat salarié, pour partager les fruits de la croissance.

A lire aussi : notre saga de l’actionnariat salarié

Témoignages de nos clients

D’autres belles histoires et partages d’expérience :

Partager cet article
Ne ratez rien
des actus Eres
Inscrivez-vous à la newsletter
Et si on en parlait ?

Bénéficiez du conseil de l’un de nos 6 000 experts répartis dans toute la France