L’actionnariat salarié pour assurer le succès d’une aventure entrepreneuriale : l’exemple Sterimed.

Découvrez le témoignage de Sterimed, entreprise lauréate récompensée par le jury du Grand Prix de la Fédération Française des associations d’actionnaires salariés et anciens salariés.

Lors de son rachat en 2016 par les managers et un fonds d’investissement, Sterimed a décidé d’ouvrir le capital à tous les salariés dans des conditions comparables. Objectif : renforcer le sentiment d’appartenance des salariés en les associant à une nouvelle aventure entrepreneuriale. Deux opérations d’actionnariat salarié collectif plus tard, dont la dernière date d’octobre 2020 en pleine période de crise liée au Covid 19, Sterimed se classe parmi les entreprises exemplaires et reçoit le Grand Prix des sociétés non cotées décerné par la FAS.

Témoignage de Sterimed

Qui est Sterimed ?

Thibaut Hyvernat, Président de Sterimed : Sterimed est un groupe international spécialisé dans les emballages de stérilisation. Un des leaders mondiaux en la matière, nous sommes présents dans plusieurs pays et avons 9 usines depuis une acquisition que nous avons annoncée récemment.

Quand et pourquoi avez-vous mis en place un dispositif d’actionnariat salarié ?

T. H. : Sterimed est une aventure à la fois très ancienne – notre première usine a été créée en 1911 dans le Sud de la France – et à la fois très récente – nous avons créé le Groupe Sterimed en 2016 en se séparant de notre ancienne maison mère. Dans ce contexte, nous avons dû recréer une culture d’entreprise, une nouvelle ambition commune, une aventure entrepreneuriale collective avec l’ensemble des salariés qui nous ont fait confiance. C’est à cette occasion que nous avons repensé notre modèle de management de manière générale. Nous avons réfléchi aux différentes possibilités pour atteindre notre objectif qui était de créer l’adhésion des collaborateurs autour du nouveau projet. C’est ainsi que nous avons décidé d’associer tous les collaborateurs au capital de l’entreprise, dans des conditions comparables à celles proposées au management, en mettant un place un dispositif d’actionnariat salarié.

C’était pour nous la meilleure manière d’embarquer tout le monde dans l’aventure entrepreneuriale.

Combien de salariés bénéficient du dispositif d’actionnariat salarié ?

T. H. : Aujourd’hui, près de deux tiers des salariés français (environ 200 salariés) détiennent des actions Sterimed. Ensuite, la proportion d’actionnaires salariés varie selon les pays : 70% de nos salariés américains sont actionnaires, 40% des salariés tchèques, 30% des salariés mexicains et 20% des salariés chinons.

Comment envisagez-vous de faire évoluer ce dispositif ?

T.H. : Nous avons déjà réalisé deux opérations collectives. La première opération date de 2017, quelques mois après la reprise de notre indépendance et la création du Groupe Sterimed. La deuxième opération est très récente, elle date d’octobre 2020. Et j’espère qu’il y en aura une troisième.

Sterimed est une entreprise non cotée. Dans ce type d’entreprise les plans d’actionnariat salarié sont plus délicats à mettre en place que dans les sociétés cotées puisque par définition il n’y a pas de liquidité sur les actions de la société. Nous avons réalisé les 2 premiers plans au coup par coup à l’occasion d’événement sur le capital du groupe. Et j’espère qu’il y en aura bientôt un 3e pour associer les nouveaux arrivants à l’aventure Sterimed.

Que représente pour vous ce prix décerné par la FAS* ?

T. H. : Tout d’abord, ce prix a été une grande surprise et puis un honneur aussi. Ce prix souligne ce qu’on avait souhaité faire, c’est-à-dire associer les salariés à un projet commun. De mon point de vue, la séparation du capital et du travail est une bêtise. Bien sûr, qu’il y a d’un côté les actionnaires, et les salariés, mais plus les intérêts sont alignés, mieux l’entreprise se porte et tout le monde bénéficie de la création de valeur.

L’actionnariat salarié est très vertueux, il crée une communauté d’intérêt, qui est essentielle, mais aussi une communauté de projet qui se révèle très puissante en cas de crise.

Ce prix est une grande fierté pour Sterimed et pour l’ensemble de ses collaborateurs.

Le mot d’Eres

Nous sommes très heureux d’avoir été aux côtés de Sterimed dès le début du projet d’ouverture du capital aux salariés 2017 pour les accompagner dans leur aventure entrepreneuriale. La confiance nous a été renouvelée en 2020 pour la mise en place du deuxième plan collectif. Et pour les futurs plans à venir, notre expertise et notre accompagnement seront au service de la réussite de leurs projets (on ne change pas une équipe qui gagne 😊).

Le Grand Prix FAS

*Le Grand Prix FAS de l’actionnariat salarié, créé en 2004 par la Fédération Française des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés (FAS), met à l’honneur chaque année les entreprises développant les meilleures pratiques en matière d’actionnariat salarié.

Cette année le Grand Prix des sociétés non cotées a été attribué à Sterimed. Le commentaire du jury du Palmarès : « Un très beau dossier. Des opérations à l’international dans des pays tels que la Chine. Un dirigeant engagé et un rapport RSE mettant en avant l’actionnariat salarié et estimant que « la valeur de l’entreprise appartient aux salariés » ».

Plus de témoignages

 

Partager cet article
Ne ratez rien
des actus Eres
Inscrivez-vous à la newsletter
Et si on en parlait ?

Bénéficiez du conseil de l’un de nos 5 000 experts répartis dans toute la France