Billets d’humeur

Retrouvez les sujets liés à l’actualité de l’épargne salariale, de l’épargne retraite et de l’actionnariat salarié abordés avec un regard critique et parfois décalé.

Transfert épargne retraite : c’est possible et ça peut rapporter gros

Les transferts de contrats d’épargne retraite sont autorisés par la réglementation. Si les compagnies d’assurance s’opposent (jusqu’à présent) avec succès au transfert des contrats d’assurance vie, elles s’exposent en revanche à des sanctions pécuniaires en cas de non-respect des délais réglementaires fixés par le Code des Assurances. Récit.

Fonds en euros : quelle stratégie pour les assureurs ?

Un assureur nous communiquait récemment avec une naïve fierté que le taux de rendement servi cette année sur l’actif général de sa compagnie serait très attractif compte-tenu des bonnes options financières prises au cours de l’année, tout en avouant un objectif de la même compagnie de collecte nulle sur le fonds en euros… Comment expliquer cette schizophrénie ?

Epargne retraite : en route vers un monde meilleur ?

La loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) portée par Bercy envisage de fusionner les solutions d’épargne retraite d’entreprise PERE et PERCO ainsi que les solutions d’épargne retraite individuelle PERP et Madelin. Explications, avis et propositions de Jérôme Dedeyan, associé fondateur d’Eres. Tribune publiée le 26/01/2018 sur www.lerevenu.com

NON, la Participation ne naufrage pas la Sécu !

Avec le PACTE prévu pour 2018, très prometteur pour l’extension du domaine de la lutte en matière de partage du profit et d’actionnariat salarié, les adversaires de la Participation et plus largement de l’épargne salariale et de l’actionnariat salarié commencent à donner de la voix.
Alors pour se fixer les idées, voici un florilège de leurs arguments, et quelques éléments pour les apprécier.

L’actionnariat est-il risqué ?

L’investissement en actions, qui plus est en actions d’une seule entreprise, comporte des risques. C’est la raison pour laquelle le législateur dans sa grande sagesse, a exclu l’actionnariat salarié du PERCO (Plan d’Epargne Retraite Collectif).

Moderniser la formule de la participation

Le général De Gaulle, lors de son discours aux mineurs de Saint-Etienne le 4 janvier 1948, évoque une association entre le capital et le travail. C’est par l’ordonnance n°59-126 du 7 janvier 1959 qu’un dispositif facultatif de participation financière est mis en place. L’ordonnance 67-693 du 17 août 1967 instaure la participation obligatoire reposant sur une formule légale toujours en vigueur. La participation telle que nous la connaissons aujourd’hui existe alors.

Assurance vie : jusqu’où iront-ils pour sauver l’Euro-Croissance ?

Il y a eu beaucoup de réactions à un tweet (repris en tête de ce post) auquel était jointe la photo d’un courrier reçu en dernière page d’un avis de situation annuel qui comportait 17 pages d’un de mes contrats d’assurance vie, courrier d’ »Information dédiée à la mise en œuvre du mécanismes de transfert d’actifs autorisé par le décret n° 2016-959 du 13 juillet 2016″.

Sortie de l’euro : les taux des emprunts immobiliers passent à 7% ?

On parle beaucoup partage du profit sur ce blog. Parlons pour changer du partage de la dette, ou plutôt du partage de la charge de la dette. Pas la dette publique, pour laquelle nos politiques ont déjà plein d’idées : la dette que supporte aujourd’hui chacun d’entre ceux qui ont choisi de s’endetter pour acheter un bien immobilier.

Pour en finir avec un serpent de mer sur le pouvoir d’achat

A chaque élection c’est la même chose, les états-majors politiques envisagent de « débloquer » exceptionnellement l’épargne salariale pour augmenter le « pouvoir d’achat ».
Tordons le cou à cette fausse bonne idée une bonne fois pour toutes…

Epargne salariale : Des intérêts de retard bientôt négatifs ?

Les primes de participation et d’intéressement doivent être versées au plus tard le dernier jour du 5e mois qui suit la clôture de l’exercice (cf. loi Macron). En cas de retard, l’entreprise est redevable envers les bénéficiaires d’un intérêt de retard égal au taux moyen de rendement des obligations des sociétés privées (TMOP) multiplié par 1,33. Or, les taux d’intérêt atteignent des taux historiquement bas. A terme, les intérêts de retard en épargne salariale deviendront-ils négatifs ?