Epargne retraite : en route vers un monde meilleur ?

La loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) portée par Bercy envisage de fusionner les solutions d’épargne retraite d’entreprise PERE et PERCO ainsi que les solutions d’épargne retraite individuelle PERP et Madelin. Explications, avis et propositions de Jérôme Dedeyan, associé fondateur d’Eres. Tribune publiée le 26/01/2018 sur www.lerevenu.com

NON, la Participation ne naufrage pas la Sécu !

Avec le PACTE prévu pour 2018, très prometteur pour l’extension du domaine de la lutte en matière de partage du profit et d’actionnariat salarié, les adversaires de la Participation et plus largement de l’épargne salariale et de l’actionnariat salarié commencent à donner de la voix.
Alors pour se fixer les idées, voici un florilège de leurs arguments, et quelques éléments pour les apprécier.

L’actionnariat est-il risqué ?

L’investissement en actions, qui plus est en actions d’une seule entreprise, comporte des risques. C’est la raison pour laquelle le législateur dans sa grande sagesse, a exclu l’actionnariat salarié du PERCO (Plan d’Epargne Retraite Collectif).