La black-box du transfert – Une petite série pour comprendre les écueils des transferts – Episode 4

Sans l’information que l’on n’a pas demandée … pas d’avancement possible du dossier ! : la black-box du transfert !

Vous avez initié votre demande de transfert et déjà réussi à ce qu’elle soit prise en compte, votre signature convient à tout le monde, les choses se présentent bien … mais il y a des mais … car confiant comme vous êtes, vous ne réalisez pas que le temps passe. Pas de nouvelles pourrait être une bonne nouvelle, mais ce n’est malheureusement pas le cas, pas toujours. Lorsqu’il s’agit de transfert aussi, il vaut mieux se méfier de l’eau qui dort, car n’avoir aucune nouvelle de votre transfert peut signifier que la compagnie perdante s’est offert le luxe de ne pas vous informer des étapes … et n’informe d’ailleurs personne … vous voici dans la black-box du transfert … il s’y passe des choses (intéressantes), mais rien n’en ressort !

Si les choses avançaient tout de même, ce serait une bonne nouvelle, mais si vous ne répondez pas aux demandes de l’assureur perdant dans les délais … rien n’avance. De son côté, il se sent légitime pour classer votre demande sans suite … sans vous informer non plus, ni vous expliquer pour quelle raison !

Mais quoi qu’il en soit, vous n’êtes à priori pas la bonne personne pour répondre aux demandes concernant le transfert des dossiers, car vous avez choisi de faire appel à un conseiller, et ce dernier, avec l’appui d’Eres et de l’association PERF suivront votre demande avec beaucoup de professionnalisme et une excellente compréhension des enjeux et contraintes. Lorsque l’assureur perdant s’adresse à vous directement, ce n’est pas souvent dans votre intérêt, mais plutôt pour retarder le dossier, ou vous effrayer avec des demandes qui ne sont pas expliquées … et pas toujours compréhensibles !

Heureusement Eres suit les dossiers en cours, et relance l’assureur que vous allez quitter pour que votre dossier avance, et même si parfois l’assureur perdant est de si mauvaise foi qu’il ne répond pas aux courriers, les professionnels d’Eres restent les mieux placés pour faire avancer votre transfert au plus près des délais légaux !

Pour éviter donc que l’information tourne sans arriver vraiment, pensez à relayer à votre conseiller les sollicitations du gestionnaire que vous quittez sans attendre. Il saura les prendre en compte et répondre au mieux de vos intérêts.

Article initialement publié sur le site de l’association Promotion de l’Epargne et de la Retraite des Français.

Partager cet article
Ne ratez rien
des actus Eres
Inscrivez-vous à la newsletter
Et si on en parlait ?

Bénéficiez du conseil de l’un de nos 6 000 experts répartis dans toute la France