Convaincu que les entreprises ayant ouvert leur capital à leurs salariés restent implantées plus longtemps sur un territoire donné, l’Etat de l’IOWA, situé dans la région du Mid-Ouest des Etats-Unis (pas très loin à l’Ouest de l’OHIO*), vient de lancer un programme d’éducation aux plans d’actionnariat salarié.

Pour encourager l’actionnariat salarié, l’Autorité de développement économique de l’IOWA, Etat d’environ 3 millions d’habitants, offre aux entreprises intéressées des formations et des aides financières (de 25 000 dollars au maximum) pour établir des plans d’actionnariat salarié. De plus, l’IOWA offre aux salariés une déduction de 50 % de l’impôt sur le revenu pour le gain net de la vente d’actions à un plan d’actionnariat salarié.

Cette initiative vise donc à promouvoir l’actionnariat salarié comme outil d’attractivité et de préservation de l’emploi sur un territoire, et le gonfle à bloc. On peut donc dire que dans l’IOWA, l’actionnariat salarié n’est en fait pas du tout dans un état proche de l’OHIO….

L’Europe et les USA : des chemins différents voire opposés pour le développement de l’actionnariat salarié

Contrairement à l’Europe qui a développé des modèles conçus pour la grande entreprise cotée en bourse, les Etats-Unis ont privilégié, avec la création en 1974 du plan ESOP (Employee Stock Ownership Plan), les mécanismes permettant le développement de l’actionnariat salarié dans les entreprises non-cotées et dans les PME. A titre de comparaison, si en 2013 près de 36% des actionnaires salariés américains sont issus des entreprises non-cotées, ce taux est à peine de 10% en Europe.

Le Vieux Continent s’inspirera-t-il du modèle américain en renforçant les dispositifs existants, ou en introduisant l’équivalent du plan ESOP devenu aujourd’hui la principale référence de l’actionnariat salarié dans le monde ?

PS : mes excuses à nos lecteurs pour la référence foireuse à la chanson d’Isabelle Adjani « Ohio », composée pour elle par Serge Gainsbourg en 1983. I couldn’t help it !

Lire aussi :

Marc Mathieu, Secrétaire Général de la FEAS sur www.partageduprofit.com: « Avancées et menaces pour l’actionnariat salarié européen en 2014″