Selon les dernières statistiques de l’ICI (Investment Company Institute), l’épargne retraite aux Etats-Unis s’élève à 24 200 milliards de dollars (chiffre au 30 septembre 2014). Elle représente 36% de l’épargne financière totale des Américains (22% en France) et 137% du PIB américain contre une moyenne dans les pays de l’OCDE de 77% du PIB (34% du PIB français).

Les régimes de retraite supplémentaire à prestations définies (DB plans correspondant à nos articles 39) représentent 34% de l’épargne retraite totale des ménages américains. Arrivent ensuite l’épargne retraite individuelle (IRAs correspondant à nos contrats PERP, Madelin…) (30%), les régimes de retraite supplémentaire à cotisations définies (DC plans correspondant à l’épargne salariale et retraite collective (article 83)) (27% dont 18,6% sur les 401K (le PERCO américain)) et les autres produits retraite en rente (annuities) (8%).

La répartition de l’épargne retraite en France est assez différente de celle aux Etats-Unis.

Selon la dernière édition de l’Observatoire des Retraites Européennes Eres, l’assurance-vie représente 45% de l’épargne retraite totale des Français contre 16% pour l’épargne retraite collective, 8% pour l’épargne retraite individuelle et 6% pour l’épargne salariale.

Notons cependant qu’entre 2003 et 2013 la part de l’assurance-vie affectée à la retraite a fortement chuté de 36% à 21% (source : INSEE). On peut donc anticiper que dans le futur la part de l’assurance-vie va baisser au profit de l’épargne collective et de l’épargne retraite « pure » et par conséquent que la part de l’épargne affectée à la retraite augmentera par rapport à l’épargne financière dans son ensemble.

Lire aussi :

La Maison Blanche souhaite développer l’épargne retraite supplémentaire mais revient sur certains avantages fiscaux de l’actionnariat salarié (ESOP)

Observatoire des Retraites Européennes Eres : Quelles perspectives de croissance pour l’épargne retraite en France ?

Les PERCO américains « 401K » expérimentent l’affichage des frais