Argus des FCPE Eres : La fréquence de gain, un très bon indicateur pour évaluer la fiabilité d’un fonds

Nous poursuivons la publication des résultats de l’édition 2017 de notre étude Argus des FCPE©. Aujourd’hui nous vous proposons une analyse de la fréquence de gain des fonds d’épargne salariale. Ayant pour objectif de mesurer la capacité d’un fonds à préserver le capital, et donc sa fiabilité, la fréquence de gain est une des données clés qui permet au salarié épargnant de choisir le ou les fonds qui correspondent à son objectif. Est-elle au rendez-vous ?

La gestion de l’épargne des salariés impose une maîtrise du risque qui se traduit par la capacité à préserver et revaloriser le capital des salariés dans la durée. C’est pourquoi nous avons analysé la fréquence de gain de tous les FCPE du marché sur leur horizon de placement recommandé, mais aussi sur des périodes plus longues ou plus courtes.

En théorie, si l’épargnant respecte l’horizon de placement, c’est-à-dire qu’il laisse ses avoirs sur le fonds pendant la durée de placement recommandée, le risque de perdre une partie de son capital est limité.

Par exemple, un fonds dont l’horizon de placement est 5 ans, devrait avoir des performances positives sur quasiment toutes les périodes de 5 ans quelle que soit la date d’investissement.

Qu’en est-il réellement ?

La fréquence de gain augmente avec la durée de conservation et s’améliore en 2016 pour les fonds diversifiés et actions

  • Sur 5 ans, les fonds diversifiés ont réussi à préserver le capital dans 90% des cas (contre 85% en 2015) et les fonds actions dans 82% des cas (contre 71% en 2015) ;
  • Sur 8 ans, les fonds diversifiés ont été gagnants dans 97% des cas (contre 92% en 2015) et les fonds actions dans près de 90% des cas (contre 81% en 2015).

Il faut savoir qu’il existe des FCPE actions (dont les fonds Eres) qui ont réussi à préserver le capital de leurs clients sur 3, 5 ou 8 ans dans plus de 95% des cas.

Découvrez les fonds Eres les plus performants.

Il est intéressant de constater par ailleurs que les fonds monétaires, jugés comme des placements sans risque, n’ont pas réussi à préserver à 100% le capital sur leur horizon de placement.

eres

Au final, la durée d’investissement recommandée est une donnée intéressante mais la fréquence de gain sur cette durée est une donnée essentielle. Ainsi, il serait préférable qu’elle soit indiquée sur le DICI (Document d’Information Clé pour l’Investisseur) afin que l’épargnant puisse avoir une meilleure vision du risque réel des fonds. En attendant que cette information trouve sa place sur les documents d’information, les gérants devraient la communiquer sur leurs documents commerciaux.

Méthodologie :

L’Argus des FCPE© est une base de données exclusive, créée par Eres en 2006 pour analyser les fonds d’épargne salariale en France.

L’objet de l’Argus des FCPE© est de donner une vision d’ensemble du marché de l’épargne salariale, de mieux comprendre les caractéristiques et les frais des FCPE et de mesurer leur performance et leur maîtrise de risque pour les comparer efficacement dans l’intérêt des salariés qui en bénéficient.

L’étude analyse plus de 600 FCPE multi-entreprises, totalisant 82% des encours du marché, gérés par 26 sociétés de gestion. Elle se concentre sur les FCPE dont les informations sont publiées sur les sites internet ou communiquées à Eres lors des appels d’offres réalisés pour le compte de ses clients.

Lire aussi :

L’Argus des FCPE Eres : la part moyenne de l’investissement solidaire des FCPE solidaires s’élève à 6,5%, soit 400 millions d’€ de financement solidaire réel

Partager cet article
Ne ratez rien
des actus Eres
Inscrivez-vous à la newsletter
Et si on en parlait ?

Bénéficiez du conseil de l’un de nos 5 000 experts répartis dans toute la France