Cotisations, prestations, provisions mathématiques (encours), nombre d’adhérents : point sur les principales données relatives à la retraite supplémentaire en France pour l’année 2015. Les données sont issues de l’édition 2017 du rapport « Les retraités et les retraites » de la DREES.

Cotisations

En 2015, 13 milliards d’euros de cotisations ont été versés au titre de la retraite supplémentaire individuelle (PERP, Madelin, PREFON…) et collective (PERCO, PERE, article 83, article 39, article 82,…), soit 4,3 % des cotisations des régimes obligatoires.

Les cotisations en 2015 ont enregistré une hausse de 7% (en euros constants) par rapport à 2014. Cette hausse s’explique surtout par l’augmentation sensible des versements effectués sur des contrats souscrits via l’entreprise et des PERP : +15% sur un an pour le PERCO, + 14% pour le PERE (appelé aussi article 83) et +13% pour le PERP.

En 2015, 24% de ces versements ont alimenté les contrats PERE (de type article 83), 22% les contrats Madelin. Le PERCO et le PERP ont recueilli chacun 16% des versements.

eres

Prestations

Les prestations (pensions) versées par ces régimes se sont élevées, en 2015, à 5,7 milliards d’euros (contre 5,6 milliards d’euros en 2014) et représentent 1,9 % des prestations versées par les régimes de retraite obligatoires.

eres

Provisions mathématiques (encours)

En 2015, les encours des régimes de retraite supplémentaires se sont élevés à 207 milliards d’euros, soit l’équivalent de 9,7 % du PIB. A titre de comparaison, les réserves financières des régimes de retraite obligatoires en répartition représentent, selon le rapport annuel du COR de juin 2016, 131,8 milliards d’euros fin 2014, soit à peine 5% du PIB en 2014.

Produits les plus récents, le PERP et le PERCO sont, comme les années précédentes, ceux dont les provisions mathématiques (PERP) et les encours (PERCO) se sont accrus le plus vite (respectivement +16 % et +18 % en euros constants), même s’ils ne représentent encore qu’une part limitée, à eux deux (13 %), des encours pour la retraite supplémentaire.

Attention : Les 207 milliards d’euros représentent les encours des régimes d’épargne retraite supplémentaire mais ne correspondent pas à l’ensemble de l’épargne retraite en France dans la mesure où d’autres placements sont aussi utilisés partiellement pour cet objectif.

Selon la dernière édition de l’Observatoire des Retraites Eres (qui inclut toutes les composantes de l’épargne retraite financière : produits bancaires et d’assurance, épargne individuelle et collective, produits dédiés à la retraite ou non), l’épargne retraite des Français s’élève à 767 milliards d’euros en 2015, en hausse de 4% par rapport à 2014. Elle représente 35,2% du PIB français contre une moyenne dans les pays de l’OCDE de 84,4% du PIB.

Nombre d’adhérents

Fin 2015, 12,2 millions de personnes* détiennent un contrat de retraite supplémentaire facultative en cours de constitution, soit 43% de la population active. Si le nombre d’adhérents au PERCO augmente rapidement (+13% sur un an), les contrats PERE et les PERP restent les contrats les plus répandus : plus de 4,8 millions d’adhérents pour les premiers et plus de 2,2 millions d’adhérents pour les seconds.

*Données non corrigées des doubles comptes

Lire aussi :

L’épargne salariale, un placement rentable pour préparer sa retraite