La Semaine de l’épargne salariale, dont Eres est partenaire, réunit chaque année depuis quatre ans tous les acteurs du secteur de l’épargne salariale. Si l’édition 2020 a dû être annulée en raison de la crise sanitaire, une enquête a toutefois été commandée auprès d’OpinionWay pour analyser la perception des Français sur les dispositifs d’épargne salariale. Cette étude, réalisée auprès de 1 002 personnes en février 2020, montre que les Français ont une opinion majoritairement positive de ces différents dispositifs proposés.

Des solutions d’épargne salariale qui bénéficient d’une diffusion croissante

L’étude révèle tout d’abord que plus de la moitié des salariés français (51 %) ont reçu une prime liée à la participation ou à l’intéressement ou ont bénéficié d’un abondement au cours des douze derniers mois.

Ces différentes primes sont ensuite dans la plupart des cas versées sur des plans d’épargne salariale. En effet, 60% des bénéficiaires de ces dispositifs versent la totalité de ces revenus complémentaires sur un plan d’épargne salariale, et 20% le font en partie ou de manière occasionnelle. Par ailleurs, 30 % des répondants déclarent effectuer des versements volontaires en complément de leurs primes.

Un peu plus de quatre salariés sur dix (43 %) déclarent détenir un plan d’épargne entreprise, un plan d’épargne retraite (PERCO ou PERECO) ou des actions ou stock-options de leur entreprise.

Des dispositifs fortement appréciés par les salariés

En termes de perception, l’intéressement et la participation jouissent d’une image très positive, considérés par les salariés comme « très » ou « plutôt intéressants » dans 86% des cas. Concernant les bénéficiaires de dispositifs d’épargne salariale, 78 % des sondés déclarent en être « plutôt » ou « très satisfaits ». Alors que les principaux motifs de satisfaction sont la facilité de gestion et la rentabilité des différents dispositifs, les attentes des sondés concernent davantage la simplification des démarches, la clarté des informations, et la nécessité d’un meilleur accompagnement.

Les salariés voient également dans ces dispositifs des atouts pour leur entreprise. Ils sont ainsi 49% à penser que le développement de l’épargne salariale a eu un impact positif sur l’attractivité de leur entreprise, et 48% à penser qu’elle a renforcé leur fidélité.

Les nouveautés instaurées par la loi Pacte restent encore peu connues de la majorité des salariés, puisque seuls 20% des sondés sont par exemple au courant de la suppression du forfait social pour les petites entreprises. Toutefois, 41 % des salariés interrogés sont informés de la création du Plan d’épargne retraite PER, et 36 % le sont de la possibilité de déblocage anticipé du PER pour l’achat de la résidence principale.

Pour plus d’informations sur l’étude, retrouvez les résultats complets publiés sur le site de l’AMF. Si vous souhaitez mettre en place des dispositifs d’épargne salariale au sein de votre entreprise, vous pouvez également contacter un de nos experts proches de chez vous.