Grand Prix FAS de l’actionnariat salarié 2019 : succès sur toute la ligne !

L’édition 2019 du Grand Prix de l’actionnariat salarié de la FAS sponsorisé par LHH Altedia et Amundi et dont Eres est membre du jury a fait salle comble et donné lieu à un palmarès enthousiasmant. Retour en mots et en images sur un millésime exceptionnel.

Plus de 200 personnes avaient répondu présent à l’invitation de la FAS (Fédération française des associations d’actionnaires salariés et anciens salariés). Il faut dire que le programme était alléchant :

  • Keynote et animation digne d’un journaliste professionnel (!) de Xavier Fontanet, ancien Président d’Essilor, entreprise exemplaire en matière d’actionnariat salarié, de nombreuses fois primée par le jury de la FAS
  • 3 tables rondes avec des intervenants de haut niveau (bon avouons-le très immodestement : dont Eres)
  • Prix remis par Pierre-André de Chalendar, Président-directeur général du Groupe Saint-Gobain

Avant de parler palmarès : tentons une petite synthèse de la valeur ajoutée délivrée dans les interventions et débats, très riches compte tenu de l’extraordinaire concentration d’engagés de la cause au m2 :

1/ la loi Pacte et sa série de mesures favorables a remis en mouvement l’actionnariat salarié dans toutes les entreprises : grandes et petites

2/ la boite à outils dont disposent désormais les entreprises est très fournie et permet de traiter les situations qui sont très variées d’une entreprise à l’autre en fonction de la taille, de la composition de l’actionnariat, des perspectives d’activité, de la présence à l’international

3/ la nouvelle gouvernance des FCPE est saluée comme une avancée positive

4/ on assiste à une digitalisation croissante de la logistique et de la pédagogie à destination des salariés

5/ des mesures de réglage technique sont identifiées pour encore améliorer la situation et atteindre l’objectif fixé par le gouvernement de 10% du capital des entreprises françaises aux mains des salariés

6/ les entreprises sous LBO avec le soutien d’actionnaires fonds d’investissement membres de France Invest sont de plus en plus nombreuses à déployer un actionnariat salarié collectif, conformément à l’engagement de la charte de France Invest

7/ le nouveau PER est identifié comme un des relais possibles de l’actionnariat salarié collectif mais le risque de concentration du risque (contrat de travail et épargne retraite) mérite une très grande attention et une vraie réflexion sur la diversification et la sécurisation des plus-values

De quoi nourrir les travaux de place pour la période qui s’ouvre.

Venons-en au palmarès exceptionnel de ce millésime 2019.

  • La FAS a attribué pour la première fois le Prix de la recherche sur l’actionnariat salarié, décerné par son Conseil scientifique, à Mesdames Djaoudhat Alidou et Imane Mohat pour un article de fond paru dans la revue Finance, Contrôle, Stratégie et intitulé « L’actionnariat salarié influence-t-il le niveau de rémunération des dirigeants des sociétés cotées françaises ? Etude empirique sur l’indice boursier SBF 120 (2009-2015) ». Lisez cet article, il est passionnant.
  • Le GRAND PRIX FAS 2019 a été attribué à BOUYGUES qui fête cette année ses 50 ans d’actionnariat salarié !
  • Le nouveau Grand Prix des sociétés non cotées sous RES ou LBO avec actionnariat salarié collectif a été attribué à un client historique d’Eres : TRESCAL, à l’unanimité du jury (moins évidemment la voix d’Eres, les membres du jury étant interdits d’intervention et de vote sur les dossiers sur lesquels ils sont conflictés). 4e opération en 10 ans avec 4 investisseurs financiers successifs pour cette PME de quelques centaines de salariés devenue depuis son spin off de l’Air Liquide une ETI remarquable employant plus de 3 700 personnes dans le monde. Le jury a salué un très fort taux de participation des salariés, une pédagogie efficace, l’extension progressive à l’international.
  • Grand Prix du CAC All Tradable : VEOLIA, salué pour le succès de sa relance volontariste récente d’un actionnariat salarié déjà bien ancré
  • Grand Prix de l’indice Euronext FAS-IAS® : SPIE, qui a notamment été l’une des premières entreprises à utiliser la décote de 30% désormais autorisée par la loi Pacte.
  • Grand Prix des sociétés non cotées : NAVAL GROUP, pour sa première opération non imposée par l’Etat, et couvrant les personnels sous statut privé ET public.
  • Grand Prix des PME-ETI et start-up : BCF LIFE SCIENCES, avec un taux de participation record : 80% des salariés ont investi dans l’entreprise en 2019.
  • Prix coup de cœur du jury : IPSEN, pour la régularité de ses opérations simples et régulières et sa gouvernance exemplaire.

Rendez-vous en 2020 pour un nouveau millésime et, on l’espère, un nouveau constat de développement de l’actionnariat salarié collectif !

Partager cet article
Ne ratez rien
des actus Eres
Inscrivez-vous à la newsletter
Et si on en parlait ?

Bénéficiez du conseil de l’un de nos 3 800 experts répartis dans toute la France