Découvrez nos recommandations.

1/ La date de l’investissement est clef dans la performance globale.
…et pourtant personne ne connait durablement le meilleur moment pour investir. Pour la plupart des FCPE, les années se suivent et ne se ressemblent pas. En 2008, les FCPE investis en actions chutent, l’année suivante en 2009, ils rebondissent fortement. La date d’investissement dans un FCPE comportant plus ou moins d’actions est de très loin la composante la plus importante dans la performance future d’un portefeuille de placements.

Cette alternance de bonnes et de moins bonnes années fait partie du marché, elle est incontournable, je ne connais qu’une règle efficace pour s’en affranchir : épargner régulièrement, c’est à dire à minima tous les ans et mieux tous les trimestres. Si vous êtes conseillés par un professionnel ou si vous savez suivre vos placements, cette règle de base peut s’accompagner de légères variantes en fonction du contexte des marchés : renforcer les actions dans les marchés fortement baissiers, quand plus personne ne veut d’actions (1987, 2001, 2008, 2011) c’est là que vous ferez à long terme les meilleures affaires. L’inverse est vrai.

2/ Un bon gérant est préférable à un fonds indiciel.
Ce point fait régulièrement débat. Chez Eres, nous avons pris parti en faveur de la gestion active. Certes, le bon gérant ne bat pas son indice tous les ans, mais à certaines périodes il va creuser des écarts positifs très significatifs par rapport à l’indice. Pour profiter à coup sûr de ces moments de fortes surperformances, il est nécessaire d’investir régulièrement et durablement.

3/ Diversifier en investissant sur plusieurs gérants.
Même les meilleurs gérants ont des cycles moins favorables. En répartissant son épargne sur différents gérants, on limite le risque.

4/ Avec des versements réguliers, les performances sont lissées, les meilleurs rendements vont aux placements comportant le plus d’actions même lorsque la période inclut de très mauvaises années comme en 2008 ou 2011  
Ce ne sont pas les actions qui sont risquées mais la volatilité des marchés actions. Pour amoindrir la volatilité, il faut investir régulièrement. Les actions achetées régulièrement et sélectionnées par les meilleurs gérants produisent un rendement régulier ce qui est rare en période de taux nuls (cf tableau : gain pour un versement annuel identique pendant 5 ans).

Lire aussi :

« Argus des FCPE » Eres : Que valent les fonds garantis ?

« Argus des FCPE » Eres : La performance des FCPE monétaires est devenue nulle ou négative en 2015 pour 85% des fonds

La fréquence de gain, donnée essentielle pour évaluer la fiabilité d’un fonds, est-elle au rendez-vous ?