Regardez la vidéo !

Présentation du Plan d’épargne retraite populaire (PERP): cycle de vie

Parmi les solutions d’épargne retraite bénéficiant d’avantages fiscaux, le plan d’épargne retraite populaire (ou PERP) est le contrat individuel universel : il est accessible à tous. Créé en 2004, ce produit mal né et mal vendu a bénéficié d’améliorations majeures qui en font aujourd’hui une solution extrêmement performante.

Le principe en est simple : il s’agit avant tout d’un contrat d’épargne individuel qui permet, en différant ses revenus, d’en différer l’imposition. Le rythme des versements est libre et leur montant vient diminuer le revenu imposable. Cette épargne bénéficie de facto d’un abondement de l’état à hauteur de la tranche marginale d’imposition.

Pendant la phase d’épargne il est possible d’alimenter le contrat via des transferts d’autres contrats retraite ou des versements libres ou programmés. Le PERP étant un contrat d’assurance vie, en cas de décès de l’adhérent avant la retraite cette épargne profite aux bénéficiaires de son choix.

Par ailleurs en cas d’accident de la vie (par exemple : fin de droit au chômage, invalidité et décès du conjoint) l’épargnant peut débloquer le capital sans fiscalité et sans prélèvements sociaux. Autre avantage l’épargne constituée sort de l’assiette de l’impôt sur la fortune pendant cette phase d’épargne.

Dès le départ à la retraite le PERP peut être liquidée. Depuis le 1er janvier 2011, 20 % de l’épargne accumulée peut être récupérée sous la forme d’un capital faiblement fiscalisé. Les 80% restants sont convertis en revenu viager soumis à l’impôt sur le revenu.

Une exception à cette règle : 100% du capital est disponible en cas d’acquisition de la résidence principale à deux conditions :

  • avoir dépassé l’âge de la retraite
  • ne pas avoir été propriétaire dans les deux ans qui précèdent

Malgré tous ces avantages et parce qu’il s’agit avant tout d’un différé d’imposition, ce contrat n’est pas considéré comme une niche fiscale. Les solutions proposées par les assureurs ont évolué. Certains proposent aujourd’hui des contrats multi-gestionnaires souples avec de nombreuses options de gestion et de services. Conséquence entre 2009 et 2014 les cotisations PERP ont doublé.

 

Regardez aussi :

Le PERP Eres 163x affiche 2,60% de revalorisation des rentes en 2018

Vidéo Eres « L’épargne salariale : comment ça marche ? »