Le PERP Eres 163x affiche 2,00% de revalorisation des rentes en 2019

PERF, l’association souscriptrice du contrat « Le PERP Eres 163x », annonce des rendements particulièrement compétitifs sur le fonds en euros, tout en dotant de manière significative la provision pour participation aux bénéfices.

Les contrats d’épargne retraite sont transférables uniquement en phase de constitution. En phase de rente, ils ne peuvent plus faire l’objet d’un transfert, ce qui incite certains assureurs à délivrer un rendement supérieur en phase d’épargne pour « attirer le chaland ».

L’association PERF s’inscrit depuis son origine dans une logique de protection de ses adhérents en privilégiant la rémunération de son fonds en euros pendant cette période.

Depuis 5 ans, PERF, Eres et SwissLife ont pris le contrepied de cette stratégie « piège » en adoptant une stratégie de rémunération sur le fonds en euros plus favorable aux rentiers qu’aux épargnants.

Les taux de participation aux bénéfices 2019 nets de frais de gestion du fonds en euros du contrat « Le PERP Eres 163x » sont fixés à :

  • 2,00% en phase de rente
  • 0,50% en phase d’épargne

Dans la période actuelle d’inflation très faible, ce taux constitue une hausse significative du pouvoir d’achat des retraités.

Le vote de la loi #PACTE dans le courant de l’été 2019 permet à nos adhérents de bénéficier au travers du PER Eres le nouveau produit par l’association le 1er octobre 2019 :

  • d’une plus grande liberté de choix pour gérer leurs avoirs grâce à la liberté de transfert ;
  • d’une plus grande souplesse pour liquider leur épargne : rente viagère, capital, rente financière (rachats partiels programmés) ;
  • d’une gouvernance associative via la déclinaison du cadre très protecteur du PERP à l’ensemble des contrats d’épargne retraite.

Pendant la phase de restitution, les adhérents d’un PERP n’ont plus la liberté de construire une allocation d’actifs ni de transférer leur contrat.

Nous allons également proposer à nos adhérents au contrat « Le PERP Eres 163x » de profiter de ces mêmes possibilités qui sont offertes par la loi #PACTE.

Ce projet nécessite leur approbation lors de l’assemblée générale extraordinaire qui se tiendra fin juin.

Partager cet article
Ne ratez rien
des actus Eres
Inscrivez-vous à la newsletter
Et si on en parlait ?

Bénéficiez du conseil de l’un de nos 3 800 experts répartis dans toute la France