Selon les premiers résultats de l’édition 2018 de l’étude « Argus des Fonds Communs de Placement d’Entreprise » d’Eres.

Dans le cadre de la Semaine de l’épargne salariale*, initiative à laquelle Eres s’est associée, nous publions les premiers résultats de l’édition 2018 de notre étude annuelle « Argus des Fonds Communs de Placement d’Entreprise ».

Objectif de l’étude :

  • Donner une vision d’ensemble du marché de l’épargne salariale ;
  • Mieux comprendre les caractéristiques et les frais des FCPE ;
  • Mesurer leur performance et leur maîtrise du risque pour les comparer efficacement dans l’intérêt des salariés qui en bénéficient.

Premiers résultats significatifs :

La part des FCPE monétaires dans les encours d’épargne salariale baisse de plus en plus en 2017 :

  • Les encours sur les FCPE monétaires ont baissé de 3 milliards d’euros par rapport à 2016 et les versements de 500 millions d’euros ;
  • Les placements monétaires ne représentent plus que 25% des encours d’épargne salariale, contre près de 40% il y a 5 ans.

eres

En 2017, 100% des épargnants ont perdu de l’argent sur les FCPE monétaires dont la performance a continué à se dégrader :

  • La performance moyenne des FCPE monétaires se dégrade de plus en plus (évolution de la valeur liquidative du 1/1/17 au 31/12/17), et est tombée à -0.35%, contre -0.17% en 2016.
  • 100% des FCPE monétaires ont affiché une performance négative en 2017.

Comme le montre notre étude, les fonds monétaires ne rapportent plus rien. Ils font même perdre de la valeur à leurs porteurs de part en affichant des performances négatives. Grâce aux actions de sensibilisation des différents acteurs de la place, les entreprises et les épargnants sont de plus en plus conscients de cette réalité économique et privilégient les autres placements (actions, obligations, fonds diversifiés) au détriment des placements monétaires. Certaines entreprises ont même accepté de remplacer les fonds monétaires par des fonds obligataires dans leurs dispositifs.

*A l’initiative de l’Autorité des marchés financiers, de la Direction générale du Travail, et de l’Association Française de la Gestion financière, la Semaine de l’épargne salariale regroupe l’ensemble des acteurs de la place. Elle se déroule du 26 mars au 30 mars 2018 et a pour objectif de :

  • Mieux faire comprendre les atouts de cette épargne aux salariés de façon pédagogique et pratique ;
  • Les rendre acteurs de cette épargne en leur apportant les clés pour mieux connaître, s’informer et gérer leurs dispositifs ;
  • Encourager les entreprises à mieux communiquer auprès de leurs salariés et à intégrer ce dispositif dans leur politique managériale ;
  • Convaincre les entreprises et associations qui n’en disposent pas encore.

Pour plus d’information : www.epargnesalariale-france.fr

Echantillon et méthodologie de l’étude :

  • L’Argus des Fonds Communs de Placement d’Entreprise d’Eres analyse plus de 650 FCPE multi-entreprises, totalisant 87% des encours du marché, gérés par 28 sociétés de gestion.
  • L’étude se concentre sur les FCPE dont les informations sont publiées sur les sites internet.
  • L’information sur la performance des fonds monétaires est disponible dans près de 57% des cas (source Morningstar, analyse Eres).

Vous cherchez un expert en épargne salariale (intéressement, participation, PEE/PEI, PERCO/PERCOI, abondement) voici notre réseau de spécialistes indépendants, formés par Eres.