La retraite, la génération Y (les personnes nées entre 1980 et 1997, aussi appelées « Millennials ») y pense et très tôt, et notamment en France.

En effet, cette nouvelle génération de Français affirme commencer à épargner dès 24 ans pour préparer sa retraite, soit deux ans avant la moyenne internationale. C’est ce que révèle la nouvelle étude mondiale d’HSBC consacrée à « L’avenir des retraites ».

Menée sur un échantillon de plus de 18 400 personnes dans 16 pays différents, dont (1 000 personnes interrogées en France), la nouvelle étude d’HSBC révèle aussi que seuls 10% des Millennials dans le monde s’attendent à continuer de travailler après 65 ans bien qu’ils aient en tête que l’âge de la retraite continue de s’élever à travers le monde et que leur génération devra faire face à des pressions financières sans précédent.

Les Millennials sont également plus pessimistes quant à leur avenir ou plus conscients des difficultés conjoncturelles actuelles. Ils ont donc tendance à privilégier une attitude plus prudente et à miser sur le présent pour se garantir un futur meilleur. Ainsi 44 % d’entre eux pensent que les pensions publiques de retraite n’existeront plus au moment de la fin de leur carrière professionnelle.

Les Millennials français plus prudents que leurs homologues internationaux

Au niveau mondial, les Millennials prennent plus de risques que leurs ainés quant au financement de leur retraite. Ils sont en effet 39 % à affirmer avoir une forte propension à la prise de risque. C’est plus que les générations précédentes : 33 % pour la génération X et 22 % pour les baby-boomers.

En France toutefois, la tendance est beaucoup plus nuancée : seuls 12 % des Millennials français ont une propension très forte à la prise de risque. Un chiffre qui peut être lié à un manque de connaissances, puisque 31 % d’entre eux souhaiteraient être accompagnés dans leurs prises de décision, ce qui demeure en dessous de la moyenne internationale (61 %).

Lire aussi : Les investisseurs de la génération Y veulent le beurre et l’argent du beurre…

En conclusion, quelques conseils présentés dans l’étude d’HSBC avec lesquels nous sommes tout à fait d’accord :

  • Envisagez de façon réaliste votre retraite : Préparez-vous à une longue et confortable retraite en commençant à épargner plus tôt et davantage. (cf. Epargne retraite : commencez tôt, c’est moins douloureux !)
  • Envisagez différentes sources de financement
  • Prévoyez l’imprévu : Des événements imprévus peuvent avoir un impact majeur sur le financement de la retraite. Préparez-vous au pire lorsque vous planifiez votre retraite et pensez à mettre des protections en place pour sécuriser vos pensions de retraite.

L’étude d’HSBC ne le mentionne pas, mais cela aurait été bien d’ajouter quelques conseils sur les dispositifs d’épargne retraite d’entreprise qui sont très efficaces pour le financement des retraites des bénéficiaires (cf. post du 22/11/12) . Si votre entreprise n’a pas encore mis en place un dispositif de type PERCO, PERE (appelé aussi article 83)…, vous pouvez toujours en parler à votre interlocuteur privilégié (dirigeant/délégué du personnel/membre du comité d’entreprise/représentant syndical…).