Suite des résultats de l’édition 2017 de notre étude Argus des FCPE©.

Avant de présenter les résultats, voici la définition de l’ISR adoptée par l’AFG et le FIR (Forum pour l’Investissement Responsable) le 2 juillet 2013 : « L’ISR est un placement qui vise à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises et les entités publiques qui contribuent au développement durable quel que soit leur secteur d’activité. En influençant la gouvernance et le comportement des acteurs, l’ISR favorise une économie responsable».

Attention : Ne pas confondre l’ISR avec :

  • l’interdiction réglementaire de financement de certains secteurs (bombes à sous-munition, mines anti-personnelles…),
  • l’investissement solidaire, dont l’objectif est différent puisqu’il consiste à financer l’économie solidaire (projets d’insertion emploi, logement sociale, micro-crédit) sans en attendre de rendement financier,
  • les fonds de partage qui ne réservent pas à l’investisseur la totalité des bénéfices engendrés, mais en reversent une part à des organismes à vocation humanitaire clairement identifiés.

Selon l’Argus des FCPE© :

  • En 2016, les encours ISR en épargne salariale s’élèvent à 24Mds€ et ont augmenté de 25% par rapport à 2014.
  • Néanmoins, près de la moitié de la croissance provient de la transformation de fonds existants (qui ont décidé d’inclure des critères ESG dans leurs critères de choix de valeurs). Dans ce cas-là, il ne s’agit donc pas d’une démarche volontaire des salariés de souscrire à ces fonds mais de « subir » le choix du gérant d’appliquer des critères ESG à des fonds déjà existants et non ISR. 52% de la hausse est portée par des fonds ISR déjà existants (effet marché inclus). Enfin, 2% de la croissance provient de 5 nouveaux fonds ISR.

La part des encours ISR en monétaire a très fortement baissé en France mais elle est toujours surreprésentée en épargne salariale.

La part des placements monétaires dans les encours ISR en France est tombée à 3% en 2015 (contre 14% en 2013). Elle a légèrement baissé en épargne salariale mais reste encore très élevée : près de 26%, soit 17 fois plus qu’en Europe.

eres

Méthodologie :

L’Argus des FCPE© est une base de données exclusive, créée par Eres en 2006 pour analyser les fonds d’épargne salariale en France.

L’objet de l’Argus des FCPE© est de donner une vision d’ensemble du marché de l’épargne salariale, de mieux comprendre les caractéristiques et les frais des FCPE et de mesurer leur performance et leur maîtrise de risque pour les comparer efficacement dans l’intérêt des salariés qui en bénéficient.

L’étude analyse plus de 600 FCPE multi-entreprises, totalisant 82% des encours du marché, gérés par 26 sociétés de gestion. Elle se concentre sur les FCPE dont les informations sont publiées sur les sites internet ou communiquées à Eres lors des appels d’offres réalisés pour le compte de ses clients.

Lire aussi :

L’Argus des FCPE Eres : la part moyenne de l’investissement solidaire des FCPE solidaires s’élève à 6,5%, soit 400 millions d’€ de financement solidaire réel

Revoir le Webinaire Eres : Comment mieux gérer vos dispositifs d’épargne salariale