Le dernier baromètre annuel du Club de l’épargne salariale révèle que les salariés et les chefs d’entreprises de PME ont image positive des dispositifs d’épargne salariale.

Si 22 % seulement des salariés de PME bénéficient d’un dispositif d’épargne salariale au sein de leur entreprise, essentiellement dans le secteur de l’industrie, 88 % s’en déclarent satisfaits.

Du côté des chefs d’entreprises, si 29 % d’entre eux proposent ce type de dispositif à leurs salariés, 91 % de ceux qui le proposent en sont satisfaits et 24% de ceux qui n’en proposent pas, envisagent de le faire à court terme, prioritairement sous la forme d’un PEE/PEI (33 %).

Sur le rôle de l’épargne salariale dans le financement  de  la  retraite, salariés et chefs d’entreprises s’accordent sur l’efficacité des dispositifs d’épargne salariale. 64 % des salariés les jugent efficaces et 9 chefs d’entreprises sur 10, la positionnant même largement en tête des placements.

Les dispositifs de la loi Macron encore très méconnus

Seulement 4 dirigeants de PME sur 10 ont entendu parler des nouvelles mesures de la loi Macron dans les entreprises de moins de 50 salariés. Si nous prenons en compte ceux qui en ont entendu parler mais « ne savent pas très bien de quoi il s’agit », la méconnaissance tombe à une PME sur 10.

En moyenne, 48 % des dirigeants déclarent que les mesures adoptées en faveur des PME les incitent à développer l’épargne salariale.

Toutefois, des obstacles au développement de l’épargne salariale subsistent. 40% des chefs d’entreprises soulignent l’insuffisance de leur capacité financière, 26 % la nécessité de nouvelles incitations fiscales, et 24 % d’entre eux ressentent le besoin d’une information plus lisible sur les dispositifs d’épargne salariale.

Depuis déjà plusieurs années, Eres organise des journées de formation dans toute la France afin de former les conseillers en gestion de patrimoine indépendants, les courtiers en assurances de personnes mais aussi les experts-comptables aux mécanismes d’épargne salariale (PEE/PEI, PERCO/ PERCOI) et de retraite (PERP, article 83, article 39,…). N’hésitez donc pas à faire appel à un tel professionnel pour toutes les questions touchant aux dispositifs collectifs qui peuvent être mis en place au sein de votre entreprise.

Méthodologie de l’étude : Cette étude a été réalisée par Harris Interactive, du 1er au 9 septembre 2016, sur la  base d’une enquête téléphonique menée auprès de 150 chefs d’entreprises proposant ou ne proposant pas de dispositifs d’épargne salariale et d’une enquête en ligne, conduite auprès d’un échantillon représentatif de 400 salariés de PME (de 1 à 49 salariés), bénéficiant ou ne bénéficiant pas d’un dispositif d’épargne salariale.

Lire aussi :

Loi Macron : L’épargne salariale encore plus efficace