Nous commençons la publication des résultats de la 5e édition de notre « Baromètre du partage du profit » des entreprises du SBF120.

Objectifs :

  • Créé en 2011, le « Baromètre du partage du profit » fait un état des lieux des dispositifs de partage du profit (participation, intéressement, abondement PEE/PERCO, compte épargne temps, contrats de retraite d’entreprise) mis en place dans les grands groupes cotés en France (SBF120).
  • Il suit l’évolution des montants distribués sous forme de primes collectives dans le SBF120.
  • Il mesure le niveau d’équipement du SBF120 en dispositifs de retraite collectifs (PERCO, article 83, article 39).
  • Il analyse la répartition du partage du profit dans ces entreprises : primes versées aux salariés versus dividendes pour les actionnaires.

Premiers résultats clés :

Les primes moyennes de partage du profit dans le SBF120 sont restées stables entre 2014 et 2015, mais elles ont baissé de 8% sur 5 ans.

  • En 2015, les primes de partage du profit (participation, intéressement, abondement PEE/PERCO, prime dividende*) distribuées aux salariés des entreprises du SBF120 se sont élevées à 4 206€, chiffre stable par rapport à 2014 (4 209€).

barometre-1

  • Mais elles ont baissé de 8% entre 2011 et 2015 (4 571€ contre 4 206€) notamment en raison de la suppression de la prime dividende en 2015. A titre d’information, elle s’est élevée à 324€ en moyenne en 2011.

L’abondement légèrement en hausse

Dans le détail :

  • Les primes de participation (1 840€ en moyenne) et d’intéressement (2 101€) ont baissé entre 2011 et 2015 de 10% et 25% respectivement très probablement en raison de la hausse du forfait social payé par les entreprises (passé de 8% à 20% en 2012).
  • Seul l’abondement (787€ en moyenne en 2015) a augmenté de 3% par rapport à 2011, probablement pour suivre l’augmentation du plafond annuel de la sécurité société.

barometre-2

La prime moyenne cache des écarts importants entre les entreprises :

  • Près de 20% des entreprises versent des primes de partage du profit inférieures à 1 000€
  • 8% des entreprises versent des primes de partage du profit supérieures à 10 000€ par salarié
  • 25 000€, c’est le montant de la prime moyenne par salarié la plus élevée.

*La loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2015 a abrogé la prime dividende à compter du 01/01/2015

Lire aussi :

Eres, Baromètre du partage du profit 2016 : Les entreprises du SBF120 ont versé 5,1 milliards d’euros de primes collectives à leurs salariés en 2015

Eres, Baromètre du partage du profit 2016 : plus d’un tiers des accords de participation dans le SBF120 contiennent une formule dérogatoire

Les 5 entreprises exemplaires en partage du profit