Pour la gestion de leur épargne retraite, les salariés ont le choix entre une gestion libre ou une gestion pilotée. Quels sont les avantages de la gestion pilotée et pourquoi elle est à privilégier?

La loi Macron de 2015 a imposé aux PERCO que la gestion pilotée soit le placement par défaut. Elle est donc proposée dans 100% des PERCO. Elle est aussi obligatoire et par défaut dans les PERP depuis sa création. Ce n’est pas le cas dans les contrats de type article 83. La gestion pilotée est aujourd’hui le système de référence pour la gestion retraite dans le nouveau plan d’épargne retraite PER et elle est devenue le choix de placement par défaut depuis la loi Pacte.

Fin 2017, 48% des 2,4 millions d’adhérents à un PERCO étaient investis en gestion pilotée (source : AFG).  Des institutions internationales telles que l’OCDE et la Commission Européenne encouragent le développement de cette solution particulièrement adaptée à une gestion de long terme (cf. « Assessing Default Investment Strategies in Defined Contribution Pension Plans »).

Fonctionnement de la gestion pilotée

Pour la gestion de leur épargne retraite, les salariés ont généralement le choix entre une gestion libre (les salariés gèrent eux-mêmes l’affectation de leurs versements sur les fonds proposés dans le PERCO, le PERP ou l’article 83) ou une gestion pilotée en fonction de leur horizon de départ. Notons que de nombreux article 83 ne proposent que le fonds en €uros et aucun fonds de diversification (unités de compte). Cette situation est le résultat de l’historique, mais avec la baisse durable des rendements des fonds en €uros, il est indispensable de proposer des fonds diversifiés dans les contrats article 83.
La gestion pilotée s’appuie sur des études statistiques qui montrent qu’historiquement les placements investis régulièrement en actions fournissent le meilleur rapport risque/performance sur le long terme.

Le principe fondamental de la gestion pilotée est simple : plus le salarié approche de sa date présumée de départ à la retraite, plus la part des actifs « risqués » est réduite, notamment l’investissement en actions, et plus son épargne est investie en produit de taux (obligataires, monétaires). Il faut noter que cette technique réduit le risque à l’échéance mais ne garantit pas le capital.

Chaque société de gestion propose ses propres grilles de gestion pilotée et profils. En effet, si le schéma d’allocation entre les différentes classes d’actifs (actions, obligations, monétaire) constitue généralement un principe commun appliqué par les sociétés de gestion, l’allocation de départ ainsi que la vitesse de désensibilisation sont propres à chacun.

Dans son offre Plan d’Epargne Retraite PER, Eres propose une gamme de 3 grilles de gestion pilotée dans le PER d’entreprise et 12 grilles de gestion pilotée retraite dans le PER individuel dont certaines comportant de 20 à 40% d’ immobilier.

La gestion pilotée est souple et facultative 

Le salarié peut panacher entre gestion pilotée et gestion libre et il peut toujours arrêter la gestion pilotée et transférer à tout moment ses avoirs vers la gestion libre ou l’inverse.

Un des avantages de la gestion pilotée retraite est aussi de réduire le risque (sans garantir le capital) grâce à la multigestion proposée notamment par Eres gestion. En effet, l’épargne des bénéficiaires est répartie sur de nombreux OPCVM gérés par plus d’une vingtaine de sociétés de gestion. Rappelons qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier !

Plan d’épargne d’entreprise PEE

Le service de gestion pilotée existe aussi dans les PEE/PEI proposés par Eres. Il s’adresse aux salariés qui souhaitent une gestion automatique et prudente de leur épargne dans le PEE. Eres propose 3 grilles de gestion pilotée dans son offre PEE adaptées à chaque profil d’épargne.

Vous souhaitez être accompagné dans votre réflexion sur la gestion de votre PEE, PERCO, votre PERP, votre article 83 ou votre PER ? Cliquez ici pour être contacté par un de nos experts proches de chez vous.