Reprise de l’activité et hausse des marchés

Découvrez notre commentaire de gestion qui présente l’essentiel des marchés financiers.

Les marchés financiers ont poursuivi leur hausse au cours du mois, la levée du confinement dans la plupart des pays permettant une reprise progressive de l’activité économique mondiale.

Des indicateurs boursiers dans le vert

La bourse américaine a été une nouvelle fois tirée par les valeurs technologiques qui réalisent une progression de 6%. Dans un contexte exceptionnel de pandémie, l’indice technologique affiche un gain à peine croyable de plus de 16% sur le semestre ! Le pays n’est pourtant pas tiré d’affaire avec le Covid-19, comme en témoigne l’explosion du nombre de personnes infectées, poussant même certaines régions à se reconfiner. Paradoxalement, les indicateurs macroéconomiques sont plutôt orientés à la hausse. Le taux de chômage est ainsi redescendu à 11,1%, contre 13,3% le mois dernier.

En zone euro, les marchés actions sont également en forte hausse. L’Eurostoxx 50 grimpe de 6.5%, le CAC 40 gagne de son côté 5.4%. Les bourses européennes ont été portées d’une part, par l’amélioration de l’activité, confirmée par de bons résultats des indices macroéconomiques, et d’autre part, par le nouveau soutien de la Banque centrale européenne. En effet, cette dernière a annoncé une augmentation de ses achats d’actifs dans le cadre de son programme d’urgence pandémique (600 milliards d’euros supplémentaires).

De son côté, le Royaume-Uni, durement touché par la crise du Covid-19, a proposé un plan de relance budgétaire de 30 milliards de livres. Ce plan prévoit, entre autres, une prime de retour à l’emploi et la baisse de la TVA dans les secteurs les plus touchés comme l’hôtellerie et le tourisme.

Enfin, le rebond de l’activité se confirme également en Chine, après la publication de l’indice de référence du secteur manufacturier, largement au-dessus des attentes. La bourse de Shanghai bondit de 7,7% sur le mois. Toutefois, le regain des tensions sino-américaines pourrait affecter les marchés. En effet, après la signature d’un accord commercial en début d’année, D. Trump a annoncé la fin des exemptions commerciales dont bénéficie Hong Kong.

Un rebond qui doit encore se confirmer

Depuis le point bas de la mi-mars, les gestions actions et obligataires ont retracé une grande partie de leurs pertes. Les moteurs de performance ayant été conservés, les fonds ont pu participer pleinement à la reprise des marchés. La poursuite du rebond dépendra de la vitesse des économies à se rétablir, le confinement des populations ayant provoqué un choc sans précédent. Les Banques centrales et les Etats devraient continuer à jouer un rôle majeur pour soutenir l’activité au cours des prochains mois.

Partager cet article
Ne ratez rien
des actus Eres
Inscrivez-vous à la newsletter
Et si on en parlait ?

Bénéficiez du conseil de l’un de nos 3 800 experts répartis dans toute la France