Transfert de contrat d’assurance vie : Le cas des contrats Retraite

Les contrats d’assurance vie retraite qu’ils soient collectifs comme le PERE ou individuels comme les PERP, Prefon, Madelin sont transférables. Toutefois, cette liberté pour les épargnants constitue un risque pour les différents acteurs du contrat : l’assureur du fait de la mécanique du fonds en euro et le distributeur (indépendant ou non) qui risque d’avoir réalisé un effort commercial pour un gain très temporaire. Nous verrons ici que le législateur a su prendre en compte ces deux problématiques.

1 322€ par mois : c’est la pension de retraite moyenne brute en France issue des régimes obligatoires

Ce chiffre, publié en avril dernier par la DREES* dans son étude sur les retraités et les retraites en 2014, est plus élevé que dans les autres pays d’Europe, mais la structure des revenus des retraités est atypique en France avec une part des régimes obligatoires publics très élevée et une part de revenus issue du travail très faible. Alors que dans les autres pays soit les revenus du travail, soit les revenus du capital complètent la pension des régimes obligatoires.

Les retraités français sont-ils heureux ?

Selon le dernier rapport de Natixis Global AM sur l’indice mondial des retraites, les retraités français sont moins heureux que leurs homologues en Suisse ou en Norvège mais le sont plus que ceux qui vivent au Royaume-Uni ou encore aux Etats-Unis.

Taux de remplacement : 5 points perdus en 10 ans

Le taux de remplacement (indicateur de la perte de revenu instantanée que subissent les individus lorsqu’ils passent de l’activité à la retraite) diminue au fil des générations, dans le public comme dans le privé, pour les hommes comme pour les femmes. Il est passé de 80% à 75% entre les générations 1936 et 1946 (avec une carrière complète), d’après les derniers calculs de la Drees.

Le PERP enfin identifié par les Français ?

Le Sondage Odoxa pour Le Parisien Aujourd’hui en France et la Caisse d’épargne est riche d’enseignements. On y retrouve une nouvelle fois l’Assurance Vie support privilégié pour préparer sa retraite (53% des sondés) mais plus étonnant le PERP arrive pour la première fois en deuxième position (32%) devant l’investissement immobilier ou le PEA.

Le Madelin enfin dans son assiette ?

Le 13 mai dernier, l’administration fiscale a publié un nouveau rescrit précisant l’assiette des cotisations retraite des dirigeants TNS article 62, venant clore un débat vieux de plus de 10 ans.

Prévoir sa retraite : un Français sur cinq épargne

En France, près d’une personne sur cinq (18,6%) détient au moins un produit d’épargne financière pour compléter sa retraite. C’est ce qui révèle une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publiée en avril dernier.

Mon entretien retraite de 45 ans avec les régimes obligatoires (1)

», je ne vous refais pas ma carrière mais vu le souk, je me dis qu’il va falloir que je pointe tout en détail… Impression de non alignement aggravée par la page 2 du dépliant d’information générale qui montre la complexité de notre système à 35 organismes de retraite obligatoire de base et complémentaire (la page 1 du dépliant était pourtant très bien !)

En revanche, la phrase suivante attire mon attention : « Vous pouvez désormais bénéficier à votre demande d’un entretien information retraite. Cet entretien porte sur vos droits à la retraite, leurs perspectives d’évolution et sur les dispositifs permettant d’en améliorer le montant. » C’est tentant ! Allez, je le demande !

Vendredi 15 novembre 2013, 9h51 : j’appelle le 820 200 189 de l’AGIRC ARRCO indiqué sur mon courrier. 9c la minute + coût de communication mobile / serveur vocal, choix n°2, trois sonneries et cela décroche ! Bravo pour le taux de décroché et le temps d’attente.

La dame qui me répond est très aimable, mais elle tente gentiment de me dissuader de prendre un rendez-vous physique, en m’expliquant qu’elle peut répondre à mes questions tout de suite au téléphone si j’ai « 5 minutes ». Devant mon manque évident de bonne volonté, elle m’explique que les rendez-vous ont lieu « au siège, à Nanterre », et qu’il vaut peut-être mieux que j’accepte un rendez-vous par téléphone. Pas du tout, je veux mon rendez-vous physique, j’habite à côté ! Elle transmet à ses collègues qui vont me rappeler, mais pour cela il lui faut les points précis que je souhaite aborder. Mon cahier des charges « Compléter ma carrière car il manque des choses, et savoir comment préparer un complément de revenus car à 45 ans, il faut vraiment que je commence à m’en occuper ». Promis, ils me rappellent. Merci madame de votre accueil et bonne journée.

26 novembre : Cela y est, après quelques tentatives avortées de rappel, j’ai mon rendez-vous à Nanterre le 6 janvier 2014 ! La gentille dame qui me l’a donné s’est un peu battue avec le registre papier des rendez-vous et était très préoccupée par le fait que le service courrier avait mis 3 semaines à mettre à la Poste le premier courrier, étant donné qu’un deuxième courrier indispensable pour le rendez-vous allait m’être adressé. Mais heureuse de pouvoir me dire que l’immeuble du CICAS disposait d’un parking d’accueil pour mon scooter !

19 décembre : Coup de tonnerre ! On me rappelle pour me dire que finalement le 6 janvier « il n’y aura personne ». Mais on ne peut pas encore me donner de date en février (sic) parce que … « les plannings ne sont pas encore disponibles et vous comprenez cela m’ennuierait de vous donner une date et de devoir encore vous décaler ». Je comprends. On me rappelle donc…

A suivre….

-->

J’ai reçu le 12 novembre 2013 mon courrier d’information des régimes obligatoires de 45 ans. Il proposait un « entretien information retraite ». Je l’ai demandé. Récit.

Vous avez dit réforme des retraites ? (suite)

Face aux réactions des observateurs dont la nôtre sur les hypothèses qui ont été utilisées pour bâtir sa « non réforme », le gouvernement a publié un communiqué qui ne nous rassure pas du tout.

Vous avez dit réforme des retraites ?

Le Premier Ministre vient d’annoncer sa « réforme » des retraites. Si des mesures à la marge semblent utiles pour rétablir certains déséquilibres (pénibilité, trimestres non pris en compte, majoration pour enfants, …), il manque les principaux ingrédients pour pérenniser le système. Ce n’est pas étonnant car il s’appuie sur le rapport Moreau qui passait à côté du sujet.

La Participation, une idée d’avenir ? Défendons-là ! (1/2)

Entre « tout pour le progrès économique », avec un risque d’injustice et « tout pour le progrès social », avec un risque de perte de liberté, il nous semble important de revenir aux fondements de la Participation pour rétablir le consensus à son sujet. Battons-nous !