Optimiser la fiscalité de vos stock-options grâce au PEE

Les stock-options ont subi une augmentation de la fiscalité dramatique depuis quelques années. Il n’est plus possible de donner les actions issues de levée d’options attribuées depuis 2007, mais il reste un moyen d’alléger considérablement la fiscalité : lever ses options dans le plan d’épargne d’entreprise.

La France championne des dividendes versés aux actionnaires

La France est le premier pays d’Europe et le deuxième pays au monde après les Etats-Unis en termes de dividendes versés, selon l’étude de Henderson Global Investors. Ainsi, au cours du deuxième trimestre 2014, les entreprises françaises ont distribué 40,7 milliards de dollars à leurs actionnaires, en hausse de plus de 30% par rapport à la même période en 2013.

Actionnariat salarié : Le FCPE bien apprécié par les salariés à l’international

Selon une enquête réalisée récemment par Amundi Asset Management (1), lorsque les salariés à l’international ont le choix, la majorité d’entre eux préfèrent capitaliser leurs dividendes et augmenter ainsi la valeur de leurs avoirs détenus en plus-values plutôt que de les percevoir en revenus. Ainsi, et partout où il est proposé, ils préfèrent utiliser le FCPE (Fonds commun de placement d’entreprise) pour la gestion de leurs avoirs d’actionnariat salarié, via la part « de capitalisation ».

Capitalistes en bleu de travail (via www.lalibre.be)

Transformer les salariés en actionnaires de leur entreprise? L’idée n’est pas neuve mais elle reste anecdotique en Belgique. Certains y voient pourtant une solution d’avenir, voire une planche de salut pour de nombreuses PME en mal d’investisseurs et de croissance.

Distribution de dividendes : l’Etat (mauvais) donneur de leçons?

En maintenant des exigences de dividendes élevées à l’égard des entreprises dans lesquelles il est actionnaire, l’Etat peut difficilement s’ériger en parangon de vertu… ou alors il fait l’aveu que ses priorités économiques peuvent ou doivent être réorientées.

Les SCOP : reines du partage du profit ? oui, mais …

Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production, que certains appellent désormais les Sociétés Coopératives et Participatives, sont en plein essor. Partage du profit, gouvernance, motivation des salariés et rempart contre les délocalisations sont les raisons mises en avant pour expliquer leur succès. 2012 a d’ailleurs été proclamée Année Internationale des coopératives par les Nations-Unies.

Les grandes entreprises favorisent plus leurs actionnaires. Vrai ou faux ?

L’INSEE a publié en 2009, à la demande du Président de la République, un rapport très complet et objectif sur le partage de la valeur ajoutée et des profits. Les résultats datent un peu mais les analyses très fouillées permettent de tester quelques idées reçues. La première qui est l’objet de ce post est que les grandes entreprises favorisent plus les actionnaires que les PME.

Prime de partage des profits : combien tu donnes ?

Les négociations dans les entreprises concernées sur la prime de partage des profits ont commencé il y a 2 à 3 semaines. Nous avons été sollicités par des entreprises clientes grandes ou moins grandes qui nous demandent «combien faut-il donner ?».

Par delà la dialectique, la pédagogie économique…

Séance de formation à l’actionnariat salarié d’une vingtaine de représentants du personnel d’une entreprise de services en passe de s’introduire en bourse. Le démarrage est un peu difficile à cause d’un des participants : « Je ne vois pas pourquoi je donnerais mon argent à l’entreprise qui va investir hors de France, entraînant ainsi des délocalisations ».