Comment rendre les salariés actionnaires

Notre étude récente montre que les entreprises ont une très bonne image de l’actionnariat salarié et que c’est une réussite pour celles qui l’ont mis en place. Alors, comment faire pour rendre ses salariés actionnaires ? Il existe de nombreuses solutions (stock-options, BSPCE, actions gratuites, achat d’actions avec BSA, souscription dans un FCPE, …), mais avant de choisir une solution technique il convient de se poser les bonnes questions.

En 2016, la moitié des pays de l’Union Européenne appliquent des législations incitatives pour l’actionnariat salarié

La Fédération Européenne de l’Actionnariat salarié (FEAS) a publié le 9 juin 2016 le premier « Baromètre des Politiques d’Actionnariat Salarié dans les Pays Européens ». Selon l’étude en 2016, 14 des 28 pays de l’Union Européenne appliquent des législations incitatives pour l’actionnariat salarié, contre 11 pays seulement l’année précédente.

Actionnariat salarié non coté : combien de divisions ?

Il existe près de 230 FCPE d’actionnariat salarié non cotés agréés par l’AMF si l’on interprète les statistiques de l’Association Française de la Gestion au 30 juin 2015. Ce chiffre intéressant traduit mal la réalité de l’actionnariat salarié dans nos entreprises non cotées.

L’actionnariat salarié comme outil de fidélisation des talents et de développement d’une culture d’entreprise forte

La gestion des talents et la culture de l’entreprise sont les deux sujets majeurs, après le leadership, qui sont au cœur des préoccupations RH en 2015. C’est ce que révèle la dernière enquête annuelle du BCG (Boston Consulting Group), menée auprès de plus de 3 500 dirigeants RH et managers opérationnels dans 101 pays et réalisée avec la World Federation of People (WFPMA) représentée en France par l’ANDRH. Pour attirer, motiver et fidéliser les talents et construire un sentiment d’appartenance des salariés au sein de l’entreprise, avez-vous pensez à l’actionnariat salarié ?

Siemens : objectif 200 000 actionnaires salariés en 2020, qui dit mieux ?

Dans son communiqué « Siemens – Vision 2020 », Siemens a annoncé son ambition d’étendre ses programmes d’actionnariat destinés aux salariés en deçà des échelons supérieurs du management et d’augmenter d’au moins 50 % le nombre d’actionnaires salariés pour franchir nettement la barre des 200 000.

Baromètre de l’actionnariat salarié : pas représentatif mais pertinent ?

J’ai lu tardivement cette semaine un article des Echos du mois d’août sur l’édition 2011 du baromètre AON-HEWITT de l’actionnariat salarié. L’échantillon «51 entreprises pour la plupart de grande taille» semble peu clair. Cette étude converge cependant avec la nôtre sur des conclusions communes : le caractère régulier des opérations et la pédagogie financière sont des facteurs-clés de succès des opérations d’actionnariat.