« Papa, je devrais m’occuper de ta retraite? C’est toi qui te charges de la mienne ? »

La question de ma fille était naïve : elle avait néanmoins compris que notre système repose sur une solidarité intergénérationnelle. D’une certaine façon cette question évacue le lieu commun « j’ai cotisé pour ma retraite » et replace le mécanisme dans sa finalité : la génération qui cotise paye pour la retraite de ses parents.