Pour réduire significativement l’imposition de vos clients dirigeants salariés tout en augmentant leur capital retraite, pensez à coupler leur PERCO à un Article 83!

Laurent, 44 ans, marié, 2 enfants est président d’une SAS dans laquelle il est salarié.

L’entreprise met à sa disposition un PEE et un PERCO dont il utilise les plafonds d’abondement.

Sa rémunération brute annuelle de 100 000€ l’amène à chercher des pistes d’optimisation fiscale. La préparation de sa retraite et la pression fiscale deviennent une préoccupation majeure pour lui.
Il met en place un Article 83 réservé aux cadres de l’entreprise avec une cotisation employeur au minimum (soit 0,50% du salaire).

Par ailleurs, il réalise des versements individuels facultatifs (VIFs), déductibles de son revenu imposable.

A son départ en retraite, il a réalisé, grâce aux VIFs, une économie d’impôt de plus de 19 000€ qui finance près 30% de son investissement personnel et s’est constitué une épargne retraite totale de plus de 400K€, répartie comme suit :

* abondement à 300% (hausse du PASS de 2% / an), versements volontaires, capitalisation 3% nets / an
** Vifs annuels de 2 575€, revalorisation du PASS de 2% / an, revalorisation du salaire de 1,75% / an, capitalisation de 3% nets/ an

Lire aussi :
Déclaration de revenus : Disponible retraite, Pensez à déclarer vos versements d’épargne retraite dans votre déclaration de revenus !