D’ici 2050, les dépenses liées au vieillissement dégraderont nettement les finances publiques d’après l’étude «Global Aging 2016: 58 Shades Of Gray» , réalisée par Standard & Poor’s.

En l’absence de nouvelles mesures sur les dépenses liées à l’âge, S&P note que la dette publique médiane des pays développés atteindrait 131% du PIB en 2050. En France, elle passerait de 91% du PIB en 2020 à 166% en 2050.

Une solution technique existe pourtant qui permet de prendre en compte la réalité financière de la dépendance, sans creuser plus avant nos déficits ou augmenter les prélèvements sans discernement, il s’agit de la table de mortalité-dépendance ! (cf. post du 03/02/2016)

Lien vers l’étude de S&P

Lire aussi :

Vieillissement de la population : l’indicateur insolite

Vieillissement démographique: Comment ne pas se faire avoir pour nos retraites par capitalisation?