A l’occasion de TRANSFair 2015, première manifestation interprofessionnelle sur la transmission d’entreprise, Elabe a interrogé 400 chefs d’entreprise, afin d’apporter un éclairage sur la vision des dirigeants sur la transmission et cession/reprise d’entreprise.

Les principaux enseignements de l’enquête sont les suivants :

  •  74 % des chefs d’entreprise ont une bonne image des opérations de cession ou de transmission
  • les principaux freins à la transmission sont :
    – l’incertitude du contexte économique (pour 48% des interrogés)
    – le poids de la fiscalité (41%)
    – la complexité des régimes juridiques et fiscaux (36%)
    – les difficultés de financement pour le repreneur (33%)
    – l’absence de repreneur (23%)
    – la complexité des situations patrimoniales et matrimoniales (10%)

Conscient de ces obstacles, en octobre dernier, FONDACT a fait des propositions décapantes pour faciliter la transmission des PME et ETI aux salariés (cf. post du 30/11/2015). Le rapport été transmis aux ministres concernés, à des parlementaires s’intéressant à la matière, et à des relais d’opinion. Il sera communiqué en base de travail au COPIESAS (Comité d’Orientation de la Participation, de l’Intéressement et de l’Actionnariat Salarié) qui a été réinstallé pour les travaux sur la loi Macron.

Enfin, 1 dirigeant sur 2 a le sentiment d’être insuffisamment informé sur les interlocuteurs et les dispositifs existants. 91 % d’entre eux estiment qu’il est important d’être accompagnés pour ces opérations.

La Confédération générale des SCOP (Sociétés Coopératives et Participatives) a déjà lancé une campagne nationale de communication destinée à sensibiliser et informer les dirigeants de PME sur l’opportunité de céder leur entreprise à leurs salariés.

Lire aussi :

Transmission d’entreprise : de nouvelles obligations d’information

Transmission d’entreprise aux salariés : comment exonérer les plus-values de cession du dirigeant partant à la retraite ?