Plus de 8 salariés (de 45 ans et plus) sur 10 se disent inquiets de l’avenir des retraites complémentaires. Beaucoup anticipent d’ailleurs une baisse du taux de remplacement : plus d’un quart des sondés (28 %) ont souscrit un plan d’épargne retraite populaire (PERP). C’est ce que révèle la dernière étude sur les seniors en entreprises, réalisée pour Entreprise et Carrières (Wolters Kluwer), NotreTemps.com et le groupe Menway.

Dans notre post « Pour ceux qui doutaient encore que la retraite des cadres allait baisser », nous avons vu que si on laisse la situation en l’état, les réserves des régimes de retraite complémentaire des cadres du privé (Agirc) et des salariés (Arrco) seront épuisées dès 2018 pour le premier et en 2025 pour le second.

Le déséquilibre financier des caisses et, par conséquent, l’avenir des retraites complémentaires inquiètent largement les salariés de 45 ans et plus interrogés dans le cadre du 17e baromètre sur les seniors en entreprises, réalisée pour Entreprise et Carrières (Wolters Kluwer), NotreTemps.com et le groupe Menway: globalement, 84 % se disent personnellement préoccupés.

Anticiper le taux de remplacement

Dans son article « L’échéance retraite tracasse les seniors », Hélène Truffaut (Journaliste*, Entreprise & Carrières) note que « beaucoup anticipent d’ailleurs une baisse du taux de remplacement : plus d’un quart des sondés (28 %) ont souscrit un plan d’épargne retraite populaire (PERP). Et de plus en plus d’employeurs s’emparent de la problématique qui, pour certains, relève de la responsabilité sociale de l’entreprise, quand d’autres y voient simplement une nouvelle composante du package global de rémunération. » Selon le baromètre, 31 % des personnes interrogées disent jouir, dans leur entreprise, d’un dispositif de type PERCO ou régime de retraite supplémentaire.

« Un avantage dont les cadres et professions intellectuelles supérieures sont, à 42 %, les premiers bénéficiaires, devant les ouvriers 35 % et les professions intermédiaires (28 %). Et qui profite majoritairement aux salariés des grandes entreprises. », poursuit Hélène Truffaut.

eresSi vous êtes à la recherche de solutions retraite d’entreprise ou à titre individuel, Eres se tient à votre disposition et sera heureux de vous présenter son offre. Contactez-nous via le formulaire ici

Méthodologie :

– Baromètre annuel “Fait-il bon être senior au travail ?”, 17e vague. Questionnaire mis en ligne sur le site Notretemps.com du 8 au 20 avril 2015, 1 009 réponses exploitées.
–  Echantillon : Personnes de plus de 45 ans. Les deux tiers des répondants (66 %) ont entre 55 et 60 ans ; 69 % sont des femmes. Les trois quarts travaillent dans le privé.

* Chef de rubrique en charge des sujets rémunération, seniors/retraite et informatique RH/collaboratif