Dans la dernière édition de son baromètre sur les Français et la préparation à la retraite, Deloitte révèle que 70% des Français pensent que le système actuel des retraites n’a pas d’avenir. Pour 60% des répondants la solution serait de rendre obligatoire l’adhésion à une épargne retraite dans le cadre d’un contrat mis en place par l’employeur ou en individuel.

L’étude de Deloitte fait ressortir plusieurs enseignements intéressants :

  • Les Français conscients du problème des retraites

Plus de 70% des Français pensent que le système actuel basé sur la solidarité intergénérationnelle ne va pas perdurer. L’une des solutions, pour 60% des répondants, serait de rendre obligatoire l’adhésion et la participation à une épargne retraite dans le cadre d’un contrat mis en place par l’employeur ou en individuel.

  • L’épargne, clé de voute de la préparation à la retraite

Les Français estiment qu’il leur manquera environ 1/3 de leur revenu de fin de carrière pour couvrir leurs besoins financiers arrivés à la retraite. Pour compenser, ils misent largement sur l’épargne : près d’un actif sur 2 (57%) épargne de manière plus ou moins régulière pour sa retraite, soit une hausse de 3 points par rapport à 2014.  Se préparer à la retraite est d’ailleurs le premier motif d’épargne chez les actifs, pour 52% des interrogés.

  • Besoin fort d’accompagnement et d’information

Les actifs interrogés expriment le besoin d’être accompagnés dans la souscription à un produit d’épargne, mais aussi de bénéficier de services de conseil plus étendus (suivi de sa situation et de ses objectifs, conseils sur la protection financière etc.). 27% des actifs qui épargnent en vue de leur retraite, serait prêts à payer pour ces services de conseil.

Pour bénéficier d’un conseil de qualité et d’un accompagnement personnalisé et engagé, n’hésitez pas à faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine indépendant qui est identifié aujourd’hui comme la meilleure source de conseils (cf. post du 05/10/2015).

Lire aussi :

Taux de remplacement : 5 points perdus en 10 ans