1er constat : on est donc loin du 1/3, 1/3, 1/3 dans la répartition des bénéfices après impôts (1)

Mais les salariés captent 72% de la valeur ajoutée

Ils touchent aussi 11% des bénéfices avant impôts

Au total, les salariés des PME françaises touchent 68% de la valeur ajoutée et des bénéfices, les entreprises 13%, l’état 11% et les actionnaires 8%.

Maintenant que vous avez tous les chiffres, trouvez-vous que c’est assez ? à vous de répondre.
[poll id= »3″]

(1)

L’ATH (Association Technique de cabinets d’audit et conseil) est une association qui regroupe 23 cabinets indépendants. Elle publie des études dans le cadre de l’Observatoire de l’Information Financière. L’échantillon de 450PME (au sens de la nomenclature française et européenne) est extrait des clients des cabinets de l’association ce qui permet une analyse en profondeur.

Certains retraitements ont été faits. Ainsi les montants issus de la participation et de l’intéressement sont considérés comme des éléments de partage du bénéfice (et non pas comme de la masse salariale), les charges sociales sont incluses dans la part des salariés dans la mesure où ce sont des avantages différés.