L’actionnariat salarié, outil essentiel pour attirer, motiver et fidéliser les talents de la génération Y

Pour 8 diplômés sur 10, l’association des salariés au capital de l’entreprise joue un rôle important dans leurs décisions en matière d’emploi.

C’est ce que révèle une nouvelle étude du cabinet d’avocats Shakespeare Martineau, réalisée auprès de 150 jeunes diplômés de la région West Midlands (Royaume-Uni) en 2017.

Selon l’étude, les jeunes diplômés recherchent aujourd’hui beaucoup plus qu’un simple emploi. La perspective d’être associé au capital de l’entreprise, d’avoir des responsabilités et de contribuer réellement à la réussite de l’entreprise est beaucoup plus importante que les questions touchant à la simple rémunération.

Bien que plus d’un tiers des diplômés affirment que l’expertise pointue (36%) et la bonne réputation (34%) jouent un rôle important dans leur choix en termes de carrière, l’association des salariés au capital de l’entreprise l’emporte largement (80%).

La gestion des talents et la culture de l’entreprise font partie des sujets majeurs et sont au cœur des préoccupations RH.

L’actionnariat salarié, un dispositif vertueux

L’actionnariat salarié est un ensemble de dispositifs (actions gratuites, actions de performance, stock-options, actionnariat direct ou via un FCPE ou une Sicavas , dans un plan d’épargne d’entreprise (PEE) de groupe ou international, avec ou sans effet de levier, etc…) permettant d’associer (et cela à long terme) les collaborateurs d’une entreprise au capital de celle-ci. Pas toujours fluide, la déclinaison efficace à l’international est cependant possible dans de nombreux cas.

L’actionnariat salarié est aussi, et avant tout, le reflet d’une volonté managériale de partage de la valeur ajoutée. Cela permet donc de créer un sentiment d’appartenance au sein de l’entreprise, d’associer les salariés à la stratégie de la société, de libérer leur énergie créatrice, de favoriser la motivation pour un travail bien fait…

Ce sont d’ailleurs les grands principes de l’actionnariat salarié, outil formidable de partage du profit et qui permet de dynamiser toute politique de ressources humaines.

« Y » avez-vous pensé ?

La saga de l’actionnariat salarié

Episode 1 : savoir quand se lancer.
Episode 2 : partir de ses objectifs et non pas des outils.
Episode 3 : de la bonne utilisation de la boîte à outils.
Episode 4 : un (futur) bénéficiaire averti en vaut deux !
Episode 5 : un art d’exécution.

Conclusion : un dispositif qui réconcilie travail et capital.

Projet d’actionnariat salarié ? Les avantages du FCPE d’actionnariat.

Témoignages de nos clients

D’autres belles histoires et partages d’expérience :

Partager cet article
Ne ratez rien
des actus Eres
Inscrivez-vous à la newsletter
Et si on en parlait ?

Bénéficiez du conseil de l’un de nos 5 000 experts répartis dans toute la France