Pour 8 diplômés sur 10, l’association des salariés au capital de l’entreprise joue un rôle important dans leurs décisions en matière d’emploi.

C’est ce que révèle une nouvelle étude du cabinet d’avocats Shakespeare Martineau, réalisée auprès de 150 jeunes diplômés de la région West Midlands (Royaume-Uni).

Selon l’étude, les jeunes diplômés recherchent aujourd’hui beaucoup plus qu’un simple emploi. La perspective d’être associé au capital de l’entreprise, d’avoir des responsabilités et de contribuer réellement à la réussite de l’entreprise est beaucoup plus importante que les questions touchant à la simple rémunération.

Bien que plus d’un tiers des diplômés affirment que l’expertise pointue (36%) et la bonne réputation (34%) jouent un rôle important dans leur choix en termes de carrière, l’association des salariés au capital de l’entreprise l’emporte largement (80%).

La gestion des talents et la culture de l’entreprise font partie des sujets majeurs et sont au cœur des préoccupations RH (cf. post du 06/03/15).

L’actionnariat salarié est un ensemble de dispositifs (actions gratuites/de performance, stock-options, actionnariat direct ou via un FCPE  ou une Sicavas , dans un plan d’épargne d’entreprise (PEE) de groupe ou international, avec ou sans effet de levier, etc…) permettant d’associer (et cela à long terme) les collaborateurs d’une entreprise au capital de celle-ci. Pas toujours fluide, la déclinaison efficace à l’international est cependant possible dans de nombreux cas.

L’actionnariat salarié est aussi, et avant tout, le reflet d’une volonté managériale de partage de la valeur ajoutée. Cela permet donc de créer un sentiment d’appartenance au sein de l’entreprise, d’associer les salariés à la stratégie de la société, de libérer leur énergie créatrice, de favoriser la motivation pour un travail bien fait…

Ce sont d’ailleurs les grands principes de l’actionnariat salarié, outil formidable de partage du profit et qui permet de dynamiser toute politique de ressources humaines.

« Y » avez-vous pensé ?

Lire aussi :

L’actionnariat salarié comme outil de fidélisation des talents et de développement d’une culture d’entreprise forte

Comment rendre les salariés actionnaires ?