L’ère du vénéré American dream serait-elle en passe d’être balayée pour laisser place à l’actionnariat dream ? C’est en tout cas ce qu’avance une nouvelle étude Employee Ownership and Economic Well-being, menée aux Etats-Unis par le NCEO (National Centre for Employee Ownership) et publiée le 15 mai 2017.

Basée sur un échantillon représentatif de 5 504 salariés hommes et femmes, âgés aujourd’hui de 28 à 33 ans, l’étude a analysé entre 1997 et 2013 leur parcours professionnel depuis leur entrée sur le marché du travail ainsi que leur évolution de carrière.

Ainsi, selon les recherches de NCEO, les salariés actionnaires (bénéficiaires d’un plan ESOP Employee Stock Ownership Plan) bénéficient d’un meilleur niveau de vie que les salariés qui ne détiennent pas d’actions de leur entreprise.

  • Le patrimoine net médian des salariés actionnaires est 92% plus élevé que celui des salariés non-actionnaires ;
  • Le salaire médian des salariés actionnaires est 33% plus élevé que celui des salariés non-actionnaires ;
  • Les salariés actionnaires bénéficient d’une plus grande stabilité d’emploi : la durée médiane du dernier emploi est de 5,2 ans pour les actionnaires salariés contre 3,4 ans pour les non-actionnaires.

actionnariat salarié Eres

En quoi travailler au sein d’une entreprise avec ESOP est-il lié à un meilleur niveau de vie ?

Selon cette même étude, les jeunes personnes titulaires d’un plan ESOP bénéficient d’un salaire moyen supérieur au salaire médian et d’un patrimoine plus élevé. Et cela, que leurs revenus soient supérieurs ou inférieurs au salaire médian de 50 000$, qu’ils soient un homme ou une femme, de couleur ou non, mariés ou non, diplômés ou non ou bien encore avec ou sans enfants. Cela semble briser certaines idées établies quant à l’accession à la richesse aux Etats-Unis.

La différence clés est celle permettant aux salariés, au sein d’entreprises avec ESOP, de se constituer un solide capital en plus de son salaire.

L’étude de NCEO montre que l’actionnariat salarié est un exemple concret de l’évolution active des citoyens aux US et pourrait bien servir de base constructive dans les couloirs de Washington…

Lire aussi :

USA : Deux fois moins de licenciements grâce à l’actionnariat salarié

USA : L’actionnariat salarié dans un état proche de l’OHIO !