La deuxième édition du Bilan retraite collective réalisé par Amundi auprès de ses entreprises clientes met en évidence la baisse des versements en fonds monétaires de 14 % pour les ETI et de 13 % pour les grandes entreprises (GE).

« Les campagnes de sensibilisation réalisées en 2015 sur la baisse des rendements monétaires semblent avoir eu un impact sur les versements des salariés qui ont recherché un supplément de performance par une prise de risque mesurée. », commente Amundi dans son communiqué du 21 novembre 2016.

Ainsi, sur le 1er semestre 2016, les salariés des ETI ont investis 37 % de leurs avoirs en monétaires, versus 51% au 1er semestre 2015 ; ceux des GE ont investis 28 % en 2016 contre 41 % l’année dernière.

L’Argus des FCPE, réalisé par Eres, a déjà tiré la sonnette d’alarme sur la baisse des performances des fonds monétaires. La dernière édition de notre étude a révélé en effet que la performance des FCPE monétaires est devenue nulle ou négative pour 95% des fonds, au 3e trimestre 2016 (évolution de la valeur liquidative du 1/1/16 au 31/8/16), et s’est élevée en moyenne à -0,06% (contre 0% en 2015).

Lire aussi :

La performance des FCPE monétaires est devenue nulle ou négative pour 95% des fonds, au 3e trimestre 2016