Le dernier rapport de l’OCDE « Comment va la vie », qui mesure le bien-être des individus sur la base de onze critères (revenu, emploi, santé, logement, éducation, sécurité…), vient d’être publié. Les Français sont-ils donc satisfaits de leur vie ?

Selon le rapport 2015 de l’OCDE, la France affiche un « bilan mitigé » dans les différentes dimensions du bien-être mesurées par l’OCDE :

  • Revenu des ménages : A 28 000 USD environ, le revenu disponible moyen par habitant est légèrement supérieur à la moyenne de l’OCDE (27 400 USD).
  • Le patrimoine financier moyen des Français est en revanche largement inférieur. Il est estimé à 55 000 USD contre une moyenne dans les pays de l’OCDE de 81 500 USD. Par ailleurs, si nous nous intéressons à la composition du patrimoine financier des personnes âgées de plus de 65 ans dans les pays de l’OCDE, la situation de la France est assez atypique. La France est en effet le pays où la part de l’assurance vie et de l’assurance retraite (collective de type article 83 ou individuelle de type PERP) est la plus importante et représente près de 50% du patrimoine financier total (cf. Observatoire des Retraites Européennes Eres : la France atypique). Mais nous sommes quand même en retard en termes de volume total d’épargne retraite par capitalisation compte tenu de ce patrimoine financier largement inférieur.

Et comme il n’y a pas que l’argent dans la vie :

  • Vie privée-vie professionnelle : Si 8,2% des salariés français ont une durée de travail très longue, le temps de loisir dont les Français qui exercent une activité salariée à plein temps déclarent disposer (temps consacré aux loisirs et aux activités personnelles) est, en moyenne, supérieur à celui dont disposent leurs homologues dans tous les autres pays de l’OCDE. Ainsi, les Français consacrent quotidiennement 16,4 heures aux loisirs (y compris le temps de sommeil !) contre 15 heures en moyenne dans l’OCDE.
  • Espérance de vie : Alors que la France est l’un des pays de l’OCDE où l’espérance de vie moyenne est la plus longue (82,3 ans), le pourcentage de personnes qui s’estiment en bonne ou très bonne santé est relativement faible (67% en France contre 70% dans les pays de l’OCDE).
  • Emploi : Les Français bénéficient d’une moindre sécurité de l’emploi (mesurée par la probabilité d’entrer dans le chômage) que le citoyen moyen de l’OCDE et sont plus exposés au risque de chômage de longue durée. Entre 2009 et 2014, le taux de chômage de longue durée a progressé d’un point de pourcentage, pour atteindre 4.2% (contre une moyenne de 2,7% au sein des pays de l’OCDE).
  • La satisfaction à l’égard de la vie en France (note moyenne de 6,5/10) est proche de la moyenne de l’OCDE (6,6/10).

Chez Eres nous avons évidemment plein de propositions à faire pour développer encore l’épargne retraite par capitalisation, qui permettrait assurément aux Français de plus « kiffer leur life », et de profiter de leur espérance de vie supérieure.  Est-ce que cela suffira pour régler le taux de chômage longue durée et le sentiment relatif de mauvaise santé ? Peut-être pas, sauf que l’épargne longue finance l’investissement, et que les revenus qu’on en tire permettent de se soigner…

Allez, c’est décidé, en 2016 on kiffera plus et mieux !