Sur 25 pays étudiés par le cabinet Mercer dans son classement des régimes de retraite dans le monde, la France, avec un score de 57,4, se place pour la troisième année consécutive au-dessous de la moyenne (60,5) et occupe la 13ème position.

Dans le classement des régimes de retraite de 25 pays, publié par Mercer en décembre dernier, le Danemark, les Pays-Bas et l’Australie occupent toujours les trois premiers rangs grâce à leurs systèmes de retraite bien financés avec un niveau élevé d’actifs et de contributions, à des prestations adéquates et à un système de retraite privé avec une réglementation efficiente.

Quant à la France, elle se retrouve en 13ème position (tout comme en 2012 et 2013) derrière l’Allemagne, l’Irlande mais aussi le Chili.

Si on regarde dans le détail les différentes composantes de notation, on se rend compte que:

  • La France obtient une note de 77,2 (5ème position) dans la catégorie « suffisance » (adequacy) qui mesure la capacité du système à fournir un revenu de remplacement suffisant aux retraités. Ce score nous paraît cependant trop élevé vu que le taux de remplacement brut (56,8%) ou net (66,9%) en France est au-dessous de la moyenne des pays de l’OCDE (64,5% pour le taux brut et 74,1% pour le taux net) (source : OCDE, Panorama des pensions 2015).
  • La France est classée 19ème dans la catégorie « viabilité » (sustainability), c’est-à-dire l’aptitude, notamment sur le long terme, à faire face au vieillissement démographique. La dernière réforme est par ailleurs loin d’avoir apporté une solution durable.
  • La France atteint le score de 54,9 qui la met en 22ème position dans la catégorie « intégrité » (integrity) s’intéressant à la crédibilité des régimes de retraites privés. La note reflète les doutes sur la gouvernance et la régulation des caisses de retraite, ainsi que sur l’instabilité fiscale autour de l’épargne retraite.

Classement des régimes de retraite

Au final, avec un ratio actifs/inactifs de 3,29 en 2012 qui passerait à 1,91 d’ici 2050 (source: OCDE) et sans une véritable volonté politique pour développer la retraite par capitalisation, l’avenir de notre système par répartition sera remis en question…

Lire aussi :

La France et le monde face à une catastrophe des retraites ?