Eres, premier acteur indépendant en épargne salariale, retraite et actionnariat salarié, publie les résultats de l’édition 2015 de son étude « Argus des FCPE* ».

L’Argus des FCPE© est une base de données exclusive, créée par Eres en 2006 pour analyser les fonds d’épargne salariale en France.

Objectifs :

  • donner une vision d’ensemble du marché de l’épargne salariale ;
  • mieux comprendre les caractéristiques et les frais des FCPE ;
  • mesurer leur performance et leur maîtrise de risque pour les comparer efficacement dans l’intérêt des salariés qui en bénéficient.

L’étude analyse plus de 650 FCPE multi-entreprises, totalisant 87% des encours du marché, gérés par 28 sociétés de gestion. Elle se concentre sur les FCPE dont les informations sont publiées sur les sites internet ou communiquées à Eres lors des appels d’offres réalisés pour le compte de ses clients.

Dans les prochains jours, nous vous présenterons les principales conclusions auxquelles nous sommes arrivés.

Aujourd’hui : analyse du marché de l’épargne salariale

Le marché de l’épargne salariale est différent de celui de la gestion d’actifs classique en OPC : beaucoup plus exposée en actions grâce à l’actionnariat salarié mais avec une part du monétaire très importante (hors actionnariat).

  • Fin 2014, l’épargne salariale atteint 110 milliards d’euros d’encours (+5% sur 1 an).
  • Depuis 2008, la croissance des encours est due principalement aux FCPE multi-entreprises (+11,5% de croissance annuelle depuis 2008) et aux fonds d’actionnariat (+11%). Les fonds dédiés affichent un taux de croissance annuelle de +3,8% depuis 2008.
  • Le marché de l’épargne salariale est beaucoup plus concentré que celui de la gestion d’actifs en général: Les 5 premiers établissements gèrent 82% des encours FCPE alors qu’ils ne gèrent que 43% des encours en FCP/SICAV généraux.
  • Les placements en actions représentent 50% de l’épargne salariale (y compris les fonds d’actionnariat) contre 25% dans les encours des OPC. Mais l’épargne salariale (hors fonds d’actionnariat) est encore trop investie en fonds monétaires : 34,6% des encours de l’épargne salariale sont investis en fonds monétaires contre 25% des encours des OPC (cf. graphiques ci-dessous).

* Les FCPE sont les Fonds Communs de Placement d’Entreprise, présents dans les plans d’épargne salariale ‐ PEE (Plan d’Epargne d’Entreprise) et PERCO (Plan d’Epargne Retraite Collectif) ‐ qui équipent près de 13 millions de salariés français au 31 décembre 2014 (source : AFG)

Lire aussi :

« Argus des FCPE » Eres, éd. 2015 :

Les frais de gestion réels des FCPE baissent en 2014

Les encours ISR augmentent mais la part du monétaire est toujours surreprésentée en France, surtout en épargne salariale

Les indices de référence sont-ils utiles aux épargnants?

Pourquoi il faut privilégier les fonds de la gestion pilotée

La fréquence de gain, donnée essentielle pour évaluer la fiabilité d’un fonds, est-elle au rendez-vous ?

Que valent les fonds garantis ?

La performance des FCPE monétaires est devenue nulle ou négative en 2015 pour 85% des fonds