Communiqué de presse, FEAS, Baromètre des Politiques d’Actionnariat Salarié dans les Pays Européens – Décembre 2017

« Comme tous les baromètres, celui-ci annonce l’avenir. La tendance positive de notre baromètre depuis 2013 annonçait le retour à la croissance du nombre d’actionnaires salarié en Europe. C’est ce qui est effectivement en train de se produire. Bonnes nouvelles pour tous les Européens ! », commente Marc Mathieu, Secrétaire Général de la Fédération Européenne de l’Actionnariat Salarié (FEAS).

Selon le baromètre de la FEAS, 20 pays européens (dont 18pays de l’UE) ont à présent des politiques de promotion et de développement de l’actionnariat salarié. « Ce nombre n’avait jamais été aussi élevé auparavant. » explique Marc Mathieu.
« Toutes les décisions politiques récentes en Europe ouvrent la voie à des incitants plus importants pour l’actionnariat salarié, confirmant la tendance positive observée depuis 2013.
En plus des deux formules d’actionnariat salarié déjà existantes en Autriche, une troisième a été introduite au 1.1.2018 avec une exemption d’impôt et de contributions sociales jusqu’à 4.500 € annuellement. En France, la cotisation patronale sur les attributions d’actions gratuites doit être réduite en 2018. Nouvelles législations aussi en Irlande, aux Pays-Bas, en Suède. En outre, la Pologne prépare une législation prometteuse. »

Le nouveau Baromètre est disponible sur le site  www.efesonline.org.

Lire aussi :

PARTAGE DE LA VALEUR dans le Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises (PACTE) : Renforcer l’actionnariat salarié