En ce début d’année 2012, plusieurs sociétés de gestion vous proposent des fonds d’obligations à échéance. C’est une bonne initiative dont vous pouvez profiter pour vos investissements.

Les fonds obligataires datés présentent l’avantage d’apporter un rendement élevé fréquemment supérieur à 5% par an jusqu’en 2016 ou 2017. Pour cela, ces fonds sont investis dans des obligations d’entreprises ou de banques qu’ils vont conserver jusqu’à l’échéance et dont les rendements ont fortement remonté en 2011 avec la crise de l’euro. Vous y trouverez par exemple des obligations Wendel 2017 à 7% ou Rexel 2016 à 6%. Les fonds sont investis dans 50 à 80 émetteurs ce qui vous protège contre le risque de remboursement partiel d’une obligation.
Les rendements sont très supérieurs à ceux des contrats d’assurance-vie ou des fonds monétaires, les échéances à 4 ou 5 ans ne sont pas trop lointaines ce qui limite là aussi le risque.
Quelques bémols : pour souscrire, ces fonds doivent le plus souvent être achetés avant une date limite sous peine de devoir payer des droits d’entrée. Vous devrez ensuite rester investi jusqu’à l’échéance car des droits de sortie peuvent s’appliquer. Les frais de gestion sont assez élevés. Enfin, le cas échéant, je désapprouve le principe des frais de gestion variables qui récompense la gestion, or on recherche avec ce type de fonds une gestion  réduite au strict minimum puisque les titres achetés sont le plus souvent conservés suivant une stratégie de type « buy and hold ».