…la victoire aux élections !

C’est pourtant simple : si l’on veut délivrer un message de réforme aux Français tout en leur promettant un avenir meilleur, il faut les associer aux gains attendus, et ce de façon réaliste.

C’est tout l’enjeu d’une Participation pour tous, fléchée en vraie augmentation de pouvoir d’achat (plus de partage du profit, perceptible immédiatement ou de façon différée, au choix du bénéficiaire) et en financement de l’économie (fonds propres de nos entreprises, notamment PME et ETI).

A ce jour, aucun des candidats déclarés n’en a fait un pilier de sa campagne présidentielle. Et pourtant…

Chez Eres nous avons travaillé avec nos confrères et l’AFG pour faire remonter notre expérience de terrain et identifier les mesures qui permettraient de placer la Participation et l’Epargne Salariale au cœur d’un projet présidentiel.

Ci-après le résultat de ce travail. Il sera complété dans les prochaines semaines par un travail spécifique sur l’actionnariat salarié, de motivation ou de transmission.

Il n’y a plus qu’à.

Le premier qui comprend n’est pas certain de l’emporter, mais renforce ses chances. Et s’il l’emporte, ce ne seront pas de vaines promesses de campagne puisque ces propositions sont réalistes et susceptibles de générer consensus, mobilisation, croissance et emplois…

Note Participation Epargne salariale