Le ministère des Affaires sociales et de la Santé a mis en ligne le 11 septembre dernier un simulateur retraite qui, par rapport aux autres simulateurs déjà disponibles dont M@rel, reste très limité au niveau des informations fournies. On se demande donc pourquoi le gouvernement cherche à réinventer la poudre?

Lors de son discours du 27/08/2013 portant sur la nouvelle réforme des retraites, Jean-Marc Ayrault avait annoncé la création d’un simulateur retraite en ligne qui tiendrait compte des évolutions envisagées dans le cadre du projet de réforme 2013.

Aussitôt dit aussitôt fait. Oui mais…

Comme annoncé, le gouvernement a lancé son simulateur intitulé « Retraite : à quel âge pour moi? » le 11 septembre dernier mais par rapport aux autres simulateurs déjà disponibles, dont notamment M@rel, il reste très limité au niveau des informations fournies :

  • Premièrement, l’outil s’adresse uniquement aux salariés du secteur privé. Si vous travaillez dans la fonction publique, il vaut donc mieux utiliser un autre simulateur!
  • Ensuite, vu que le nombre de trimestres cotisés n’est pas pris en compte lors des simulations, l’utilisateur ne peut pas mesurer l’impact de l’allongement de la durée de cotisation de 41,5 à 43 ans d’ici 2035 prévu par le gouvernement. Ainsi, les estimations, contrairement à ce qui est affiché sur le site www.social-sante.gouv.fr, ne tiennent pas compte des évolutions envisagées dans le cadre du projet de réforme 2013.
  • De plus, comme on ne peut entrer qu’une seule date (celle d’entrée dans la vie active), les périodes de congé sabbatique, de travail à l’étranger, de formation ou encore de chômage ne peuvent être pris en compte. Si vous avez connu de telles périodes, il vaut donc mieux utiliser un autre simulateur!
  • Les estimations de l’âge légal de départ à la retraite ne tiennent pas non plus compte de la possibilité de bénéficier d’une retraite anticipée pour carrière longue ni de la possibilité de partir plus tôt si vous avez travaillé dans des conditions répertoriées comme « pénibles ». Si vous êtes dans une telle situation, il vaut donc mieux utiliser un autre simulateur !

Au final, le simulateur « Retraite : à quel âge pour moi? »  se contente de rappeler uniquement les bornes d’âge de départ à la retraite de manière « indicative ». « Pour obtenir une estimation de montant dans le cadre des dispositions actuellement en vigueur, rendez-vous sur M@rel, le simulateur du GIP Info Retraite. » (lu sur le site www.social-sante.gouv.fr)

En d’autres termes, pour simuler votre cas individuel avec toutes ses particularités, il vaut mieux utiliser un autre simulateur retraite tel que M@rel (qui fonctionne très bien d’ailleurs) permettant à chaque assuré, quel que soit son âge, d’avoir une idée approximative de sa future retraite, en fonction d’une reconstitution de carrière.

Lire aussi:

Droit à l’information sur la retraite : L’Assurance retraite a lancé une application mobile simple et pratique!

Droit à l’information sur la retraite : avez-vous reçu votre relevé de situation individuelle?