Par Laure Zanoglio-Letaille, Conseiller en gestion de patrimoine, cabinet Score Patrimoine.

Investissement Conseils : Pratiquez-vous dans votre cabinet une activité d’épargne salariale ?

Laure Zanoglio-Letaille :

Oui, nous travaillons ce domaine depuis plusieurs années car nous considérons que l’épargne salariale est une extension naturelle du conseil patrimonial global que nous devons apporter à nos clients chefs d’entreprise.

La loi Pacte qui avec la création du plan d’épargne retraite d’entreprise collectif, ou Pereco, rapproche l’épargne salariale de l’assurance, et va permettre d’accélérer le taux d’équipement de notre clientèle.

A présent, avec le Pereco, on peut dans une petite entreprise de moins de cinquante salariés mettre en place des accords d’intéressement ou de participation sans forfait social, dont les sommes versées correspondantes seront défiscalisées si elles sont placées dans le plan d’épargne retraite (PER entreprise). Et dans ce même plan, les versements volontaires seront déductibles du revenu imposable et susceptibles de générer un abondement, lui-même exonéré de forfait social. L’ensemble est un véritable booster pour l’épargne patrimoniale. En complément de ce travail d’ingénierie sociale, nous retrouvons toute la démarche de conseil en allocation d’actifs et de suivi au niveau des arbitrages financiers qui est l’essence même de notre métier.

Tout savoir sur la nouvelle efficacité du Madelin dopé à l’abondement

Jusqu’où peut-on aller dans le conseil en épargne salariale ?

Laure Zanoglio-Letaille :

Ces dispositifs, nous le savons, sont un très bon moyen de fidélisation et de motivation des salariés. L’épargne salariale fait partie intégrante de la rémunération du salarié dans le « package d’embauche » pour les collaborateurs. Pour le conseil en gestion de patrimoine, c’est une diversification d’activité sur le terrain des ressources humaines, pour aider le dirigeant des petites et moyennes entreprises, à réfléchir sur leurs points forts, leurs points faibles et travailler une approche sur mesure pour l’amélioration de leur gestion quotidienne.

Exemple

A titre d’exemple, au travers la mise en place d’un accord d’un intéressement, nous sommes intervenus dans un cabinet médical pour optimiser la gestion des dossiers de son secrétariat et dans une société de jardinage, pour perfectionner la gestion de sa zone de stockage au moment des livraisons et réduire in fine ses coûts. Dans ces deux exemples, le conseil apporté est intellectuellement enrichissant et valorisant pour les deux parties.

Interview publiée dans Investissement Conseils, n° 828 – Février 2020

Tout savoir sur :