Merci Monsieur Jacques Garello, votre édito « La face cachée de la TVA sociale » paru dans le Figaro du 20 janvier 2012, participe à l’information sur notre système public de retraite par répartition.

Avec 60 euros par mois sur un compte-épargne retraite, on a la même pension qu’avec 200 euros versés à la sécurité sociale.

On le sait depuis longtemps, le système de répartition gagne jour après jour en inefficacité avec un rapport actifs/inactifs qui baisse inexorablement (il y a moins d’actifs pour payer la retraite de plus d’inactifs) et  avec l’allongement de la durée de vie (il faut payer les retraites plus longtemps).

L’éclairage de Jacques Garello est pertinent quand il traduit ce constat en chiffres aisément compréhensibles par tous : « Peut-être le smicard à qui on demanderait son avis serait-il prêt à abandonner le système de répartition pour un système par capitalisation s’il savait qu’avec l’assurance-vieillesse qui lui prend chaque mois 200 euros, il aura perdu 250 000 euros de capital quand il partira à la retraite, par rapport à ce que lui auraient rapporté les mêmes 200 euros placés pendant quarante ans à un taux de 3% l’an« .

Chers lecteurs, tous à vos twitters, ces chiffres méritent d’être largement relayés.