PERF, l’association souscriptrice du contrat « Le PERP Eres 163x », ERES, distributeur du contrat et 163x, son promoteur, annoncent des rendements particulièrement compétitifs sur le fonds en euros, tout en dotant de manière significative la provision pour participation aux bénéfices.

Les contrats d’épargne retraite sont transférables uniquement en phase de constitution. En phase de rente, ils ne peuvent plus faire l’objet d’un transfert, ce qui incite certains assureurs à délivrer un rendement supérieur en phase d’épargne pour « attirer le chaland ».

Depuis 3 ans, PERF, Eres et SwissLife ont pris le contrepied de cette stratégie « piège » en adoptant une stratégie de rémunération sur le fonds en euros plus favorable aux rentiers qu’aux épargnants.

« En phase de restitution, les adhérents d’un PERP n’ont plus la liberté de construire une allocation d’actifs avec leur conseiller et ne peuvent plus transférer leur contrat. Il nous semble donc crucial de leur offrir une rentabilité significative pour protéger voire augmenter leur pouvoir d’achat. En phase d’épargne en revanche, la gamme financière en architecture ouverte permet à l’adhérent de construire avec son conseiller une allocation d’actifs performante à même de dégager un rendement élevé dans la durée. En résumé, le fonds en euros doit être piloté et pensé avant tout pour les rentiers » déclare Alexis de Rozières, Président de l’association PERF.

Les taux de participation aux bénéfices nets de frais de gestion du fonds en euros du contrat « Le PERP Eres 163x » sont fixés à :

  • 2,75% en phase de rente
  • 0,60% en phase d’épargne

Initiée en 2015, cette politique de distinction entre la revalorisation en phase d’épargne et la revalorisation en phase de rente s’inscrit dans la durée.

Elle matérialise la volonté de l’association PERF : respecter l’objectif retraite du contrat et privilégier les rentiers.

Dans la période actuelle d’inflation très faible, ce taux constitue une hausse significative du pouvoir d’achat des retraités.

Ces performances sont rendues possibles par :

  • le cantonnement réglementaire des actifs : ce cantonnement garantit des résultats indépendants des éventuels engagements pris par l’assureur sur d’autres contrats,
  • une gestion actif/passif de l’assureur tenant compte de la duration très importante des engagements de rente
  • un taux d’investissement en Unités de Compte proche de 80% en phase d’épargne : les rétrocessions associées versées par les asset managers alimentent le fonds en euros et bénéficient aux adhérents.

Vous cherchez un expert en retraite, voici notre réseau de spécialistes indépendants, formés par Eres.