2017 aura été une excellente année pour les marchés actions, portés d’une part par une amélioration des indicateurs économiques sur l’ensemble des zones géographiques, et d’autre part, par de solides résultats des entreprises.

Les actions émergentes caracolent en tête (+30%), suivies par les actions américaines (S&P 500 +21%). En France, le CAC 40 dividendes réinvestis affiche une hausse de près de 12% sur l’année. Ces performances se sont construites dans un contexte de volatilité historiquement faible.

2017 aura également été l’année des fonds à gestion active et de conviction, qui ont démontré pleinement leur capacité à générer de la valeur et à surperformer parfois très nettement les indices de marchés. La sélection de valeurs, l’allocation géographique et sectorielle, l’allocation d’actifs ont ainsi permis à bon nombre de fonds de se distinguer.

Partisans de cette gestion active, tous nos fonds ont bénéficié d’une sélection de qualité et réalisent de très belles performances en 2017.

Du côté des marchés obligataires, contre toute attente, les taux sont restés ancrés à des niveaux historiquement bas. La Banque Centrale Européenne a continué de peser sur le rendement des obligations d’Etats en poursuivant son programme d’achats d’actifs. Conséquence de ce soutien monétaire, les taux courts européens ont passé l’année en territoire négatif, et les fonds monétaires affichent donc des performances négatives sur l’année.

Aux Etats-Unis, une croissance soutenue, un taux de chômage au plus bas depuis 17 ans et une importante réforme fiscale, ont poussé la Réserve Fédérale à poursuivre la normalisation de sa politique monétaire en procédant à 3 légères hausses de taux de 0.25% chacune au cours de l’année.

Surprise également sur le marché des changes, où l’euro, proche de la parité en début d’année face au dollar, s’est apprécié de près de 14%, s’échangeant désormais à 1.20 dollars pour 1 euro.

Enfin, le pétrole a poursuivi sa remontée, le baril progresse de plus de 17% sur l’année.

Perspectives 2018, poursuite de la tendance ?

L’amélioration de l’environnement économique devrait se poursuivre, ce qui devrait se traduire par une poursuite de la croissance des bénéfices des sociétés. Mais attention…les marchés financiers se nourrissent d’anticipations, il n’est donc pas impossible d’avoir des marchés plus capricieux dans un contexte de croissance forte des bénéfices.

Parmi les éléments à surveiller :

  • Le resserrement des politiques monétaires : la fin progressive des politiques monétaires des Banques Centrales devrait se traduire par des hausses de taux sur les marchés obligataires,
  • Les incertitudes politiques : mise en application du Brexit, élections de mi-mandat aux Etats-Unis, tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord,
  • La valorisation élevée de la bourse américaine,
  • La valorisation élevée sur les obligations européennes à haut rendement : le rendement ne rémunère plus correctement le risque pris pour la détention de ce type d’obligations.

Dans ce contexte, la sélection de fonds à gestion active et de conviction d’Eres Gestion, laissant une large place à l’autonomie et à la flexibilité dans les allocations et la sélection de valeurs, devrait continuer à jouer son rôle.

Voilà pour le bilan et les perspectives, merci beaucoup à chacun d’entre vous pour votre fidélité. Grâce à vous, Eres gestion gère désormais plus de 2 milliards d’euros d’épargne salariale et retraite.  Pour 2018, croyez en notre volonté de poursuivre une gestion active et flexible toujours digne de votre confiance.