Epargne solidaire : un bel exemple de partage

La région Pays de Loire lance une campagne de promotion de l’épargne solidaire

Je ne suis pas sûr que ce soit le rôle de la région de faire la promotion de supports de placement, mais c’est en tout cas la première du genre. C’est l’occasion de rappeler ce qu’est l’épargne solidaire qui doit être obligatoirement proposée dans les plans d’épargne salariale.

Le principe des supports de placement solidaires est d’affecter 5 à 10% des avoirs au financement de l’économie solidaire. Le reste des avoirs est investi de façon « normale » et géré comme dans des supports de placement classiques.

Ce que ne sont pas les fonds solidaires : ils n’ont rien à voir avec les fonds ISR (Investissement Socialement Responsable) qui sélectionnent des valeurs cotées sur la base de critères extra financiers. Les fonds solidaires ne sont pas non plus des fonds de partage qui réalisent des dons.

Qu’est-ce que l’économie solidaire ? Ce sont des entreprises ou associations, porteuses d’un projet économique générant une plus-value pour la collectivité. Les 4 grands secteurs dans lesquels on peut retrouver ce type de projet sont les suivants :

  • L’emploi : Insertion par l’activité économique, revitalisation des territoires en difficulté, égalité des chances…
  • Le social et le logement : Insertion par le logement, entraide et santé.
  • L’environnement : Filières biologiques, énergies renouvelables, protection de la nature.
  • La solidarité internationale : Microcrédits, commerce équitable, aide au développement.

Qui décide qu’une entreprise ou une association fait partie de l’économie solidaire ? L’agrément est délivré par le préfet suite au dépôt d’un dossier présentant l’activité de l’entreprise ou de l’association.

Quels sont les critères pour obtenir l’agrément solidaire ? Suivant l’article L 3332-17-1 du code du travail, sont considérées comme entreprises solidaires les entreprises qui ne sont pas cotées en bourse  et qui :

  • soit emploient des salariés dans le cadre de contrats aidés ou en situation d’insertion professionnelle, à hauteur de 30 % au moins du nombre de salariés.
  • soit sont constituées sous forme d’associations, de coopératives, de mutuelles, d’institutions de prévoyance ou de sociétés dont les dirigeants sont élus par les salariés, les adhérents ou les sociétaires, dans la mesure où elles remplissent certaines règles en matière de rémunération de leurs dirigeants et salariés.

De plus, les structures d’insertion par l’activité économique et les entreprises adaptées conventionnées par l’Etat, sont agréées solidaires de plein droit, automatiquement.

Comment peut-on verser dans un fonds solidaire ? les fonds solidaires étant obligatoires dans les Plans d’Epargne d’Entreprise et les PERCO, si votre entreprise en a mis un en place, un fonds solidaire est proposé dans votre/vos plans. Sinon demandez à votre banque un placement solidaire et elle vous proposera un fonds commun de placement, un livret, une assurance vie ou un compte d’épargne solidaire.

Ce que j’aime avec l’épargne solidaire, c’est sa définition claire, ses projets financés qui sont simples, à échelle humaine et qui ont une utilité pour la collectivité. Malheureusement elle est souvent confondue avec d’autres notions comme l’ISR dont la définition est moins lisible. Gageons qu’avec une bonne pédagogie elle se développera dans les années à venir et à changer de statut.

Partager cet article
Ne ratez rien
des actus Eres
Inscrivez-vous à la newsletter

2 thoughts on “Epargne solidaire : un bel exemple de partage

  1. Merci Olivier pour cet article! En plus du site de Finansol, un autre site internet intéressant pour comprendre les enjeux de l’épargne solidaire, c’est celui du CCFD-Terre Solidaire, première ONG de développement de France et acteur historique de la finance solidaire puisqu’ils ont été les premiers à créer la SIDI, s.a.s. d’investissement solidaire.

    Plus d’infos sur : http://ccfd-terresolidaire.org/epargnesolidaire/

    Parce que quelques euros investi là-bas ont bien plus de poids qu’ici, il faut faire de l’épargne solidaire un levier du développement non pas uniquement en France mais dans le monde !

  2. Merci Xavier de ce commentaire.
    Nous nous efforcerons de parler régulièrement d’épargne solidaire sur ce blog mais vous comprendrez que nous ne pouvons pas citer dans nos posts telle ou telle association ou entreprise financée au travers de l’épargne solidaire.

Les commentaires sont fermés.

Et si on en parlait ?

Bénéficiez du conseil de l’un de nos 3 800 experts répartis dans toute la France