Ce soir, la France affrontera la Suisse pour son deuxième match de la Coupe du Monde. D’un point de vue « retraite », la Suisse marque des points mais le vrai match reste à jouer.

Système de retraite : 1 : 1

L’architecture des systèmes de retraites des deux pays est similaire. D’inspiration bismarckienne (caractère contributif des pensions de retraite), ils reposent sur trois piliers: les retraites publiques (1er pilier), les régimes complémentaires d’entreprise (2ème pilier), et les dispositifs d’épargne retraite individuelle (3ème pilier). Mais le 2ème pilier en Suisse est géré par des « caisses de pension » privées alors qu’en France c’est une gestion paritaire de branche.

Marché des fonds de pension : la Suisse marque des points 2 : 1

En 2012, le marché des fonds de pension suisse est évalué par l’OCDE à 773,7 milliards de dollars et celui en France à 224 milliards de dollars en incluant les contrats d’assurance retraite collective.

Attention : Ces chiffres ne se limitent qu’aux produits d’épargne retraite « pure » alors que, comme l’a montré la dernière édition de notre Observatoire des Retraites Européennes, ceux-ci ne représentent qu’une partie de l’épargne retraite dans la mesure où d’autres placements sont aussi utilisés pour cet objectif, mais pas en totalité (cf. post du 12/12/13).

Richesse des fonds de pension : la Suisse toujours en tête 3 : 1

En % du PIB, les fonds de pension suisses représentent en moyenne pondérée 113,6%. En France, les fonds de pension stricto sensu ne représentent que 0,3% du PIB, mais l’épargne retraite collective est ailleurs, dans les contrats d’assurance (articles 83, articles 39, …). Ceux-ci représentent près de 10% du PIB, ce qui est faible et même en ajoutant l’épargne retraite individuelle, le chiffre total de l’épargne retraite en France s’élève à 675 milliards d’euros (cf. post du 12/12/13), soit 30% du PIB environ et on est encore loin des chiffres suisses.

Répartition des actifs des régimes de retraite collectifs : la Suisse emporte le match des régimes à prestations définies mais le perd sur les contrats à cotisations définies 4 : 2

La Suisse est l’un des pays où les contrats à prestations définies (équivalents à l’article 39) sont les plus développés : ils représentent 100% des actifs des régimes de retraites collectifs. En revanche, les régimes à cotisations définies (équivalents à l’article 83 ou le PERCO) ne sont pas du tout répandus dans le pays du Toblerone.

En France, la situation est plus équilibrée : 60% des actifs sont issues des régimes à cotisations définies et 40% des contrats à prestations définies.


Finalement, tout cela n’est qu’une histoire de retraite. Souhaitons bonne chance à l’équipe de France à la Coupe du Monde. Et allez les Bleus !